Tous les textes des 3R

Alimentation

Aliment concentré | Alimentation | Bovins à viande

Impact de l’incorporation des pulpes de betteraves déshydratées extrudées dans les rations de finition de taurillons : performances zootechniques, qualité des carcasses et des viandes.

DECRUYENAERE V.(1), COULMIER D.(2), STILMANT D. (1), PARACHE P. (1), BARONHEID C. (1)

(1) Centre Wallon de Recherches agronomiques, Section Systèmes agricoles, 100 rue du Serpont, B-6800 Libramont, Belgique

(2) DESIALIS, BP124 51007 Châlons-en-Champagne, France

INTRODUCTION

En période de finition, l’énergie bien plus que la protéine est le principal facteur limitant les performances animales. Les besoins énergétiques des animaux vont en effet croissant au contraire de leur capacité d’ingestion. Le défi consiste donc à enrichir les rations en énergie sans augmenter le niveau d’ingestion. Pour ce faire, les céréales occupent une place de choix. Elles peuvent être produites sur l’exploitation et sont disponibles en quantité suffisante. Leur utilisation à trop forte dose pose cependant des problèmes : risque de développement d’acidose, lié entre autre à la teneur en amidon rapidement dégradable dans le rumen. Au contraire, l’énergie apportée par les pulpes de betteraves est plus sécurisante. Leur incorporation dans les rations permettrait de stabiliser les fermentations ruminales et donc de maximiser les performances animales.

L’objectif de l’expérimentation est de montrer le potentiel d’utilisation des pulpes de betterave déshydratées extrudées en remplacement des céréales pour le bétail à l’engrais.

Aliment concentré | Alimentation | Bovins à viande

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière