Tous les textes des 3R

Alimentation

Aliment concentré | Alimentation | Digestion - Métabolisme | Qualité aliment

Céréales immatures : relation entre la composition chimique et la quantité de matière sèche résiduelle en sachets nylon. Application à la prédiction de la valeur énergétique.

G. CABON (1), P. KARDACZ (2), R. GARREAU (1)

(1) ARVALIS - Institut du végétal, Station de la Jaillière, LA CHAPELLE-SAINT-SAUVEUR, BP 32, 44370 VARADES

(2) ARVALIS - Institut du végétal, Ferme Expérimentale Professionnelle Lorraine, 55160 SAINT-HILAIRE-EN-WOËVRE

INTRODUCTION

L’ensilage de céréales à paille au stade immature se développe. Quelques mesures de digestibilité sur des moutons réalisées dans le passé (Demarquilly et Andrieu, 1988) ont montré la variabilité de la valeur énergétique de ces fourrages, sans proposition d’équation de prédiction. En transposant aux céréales à paille ce qui a été observé sur maïs, nous avons considéré que le résidu en sachets, après un temps d’incubation de 48 heures dans le rumen, représentait correctement la variabilité du résidu d’origine alimentaire des fèces de moutons (NDF non digéré). Deux essais, mettant chacun en oeuvre un témoin et 14 matières premières étudiées, ont été conduits à la Jaillière. Dans l’un, la diversité a été accentuée en incubant séparément les épis et les pailles (blé, triticale et épeautre). Dans l’autre, on a étudié 14 ensilages, de blé et de triticale, prélevés chez des éleveurs. Le premier essai sert à mettre au point une équation de prédiction, tandis que l’autre offre un jeu de données pour tester cette équation.

Aliment concentré | Alimentation | Digestion - Métabolisme | Qualité aliment

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière