Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Caprins | Digestion - Métabolisme

Transfert des acides gras polyinsaturés de la mère vers le fœtus chez la chèvre.

A.A. PONTER (1), Y. SCHAWLB (1), K. RIGALMA (2), C. DUVAUX-PONTER (2)

(1) UMR INRA-ENVA BDR, 7 avenue du Général-de-Gaulle, 94704 MAISONS-ALFORT

(2) UMR INRA INA P-G PNA, 16 rue Claude Bernard, 75231 PARIS CEDEX 05

INTRODUCTION

Pendant le développement fœtal, les besoins du cerveau en acides gras polyinsaturés (AGPI) sont très élevés (Capper et al., 2006). Or, les apports en acide arachidonique (AA, C20:4n-6) et en acide decohexaenoique (DHA, C22:6n-3) ou en leurs précurseurs (acide linoléique, LA, C18:2n-6 ou acide -linolénique, ALA, C18:3n-3 respectivement) peuvent être insuffisants chez le ruminant en raison d’une hydrogénation ruminale des AGPI. Notre objectif était de suivre le transfert des AGPI de la mère au fœtus.

Alimentation | Caprins | Digestion - Métabolisme

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière