Tous les textes des 3R

Alimentation

Digestion - Métabolisme | Modélisation | Ruminants (général)

Modélisation empirique des interactions digestives chez les ruminants.

D. SAUVANT (1), S. GIGER-REVERDIN (1), M. VERMOREL (2)

(1) UMR INRA INA P-G, Physiologie de la Nutrition et Alimentation, 16, rue Claude Bernard, 75005 Paris

(2) URH INRA, Theix,63122 Saint Genest Champanelle.

INTRODUCTION

Chez le ruminant, les interactions digestives abaissent la valeur énergétique d’une ration par rapport à la somme des valeurs des constituants. Elles sont principalement dues aux influences combinées du niveau d’alimentation (NA) et de la proportion dans le régime des aliments concentrés (PCO) ainsi qu’à d’autres éléments nutritifs tels que la teneur en protéines (Vermorel et al.,1987, Sauvant, 2003).

Chez des animaux présentant des niveaux élevés d’ingestion ou d’apports d’aliments concentrés, ces interactions doivent être intégrées dans le calcul de l’énergie métabolisable (EM) des rations sous peine d’entraîner des erreurs. La plupart des systèmes d’unités en ont tenu compte, mais avec des facteurs correctifs différents.

Le but de ce travail est de quantifier le rôle des deux facteurs majeurs de ces interactions digestives, NA et PCO, à partir du traitement d’une base de données de bilans énergétiques obtenue sur des bovins, d’une part, et des petits ruminants (ovins et caprins), d’autre part.

Digestion - Métabolisme | Modélisation | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière