Tous les textes des 3R

Alimentation

Complémentation | Digestion - Métabolisme | Qualité aliment | Ruminants (général)

Effet de la solubilité du phosphore alimentaire sur la cinétique de P dans les phases du rumen.

A.H. RAMIREZ, F. MESCHY

UMR INRA INA-PG Physiologie de la Nutrition et Alimentation 16, rue Claude Bernard 75231 Paris cedex 05

INTRODUCTION

Le phosphore (P) est essentiel pour les microorganismes ruminaux spécialement pour les bactéries cellulolytiques, puisqu’il joue des rôles structurels et fonctionnels. Par ailleurs, l’activité cellulolytique est réalisée par les bactéries associées à la phase solide (BAS) du contenu rumen, tandis que celles associées à la phase liquide (BAL) fermentent principalement l’amidon et les protéines. Des études réalisées in vitro montrent que l’activité cellulolytique dépend de la concentration adéquate de P (Komisarczuck et al., 1987) et de sa solubilité (Martínez de Acurero et al., 1993). Cependant les conditions in vivo pourraient être différentes en raison du recyclage salivaire de P et de la possible capacité des bactéries de s’adapter aux éventuelles variations nycthémérales de la concentration de P dans le rumen (Ramirez et Meschy, 2005). L’objectif de cette étude a été d’évaluer l’effet de la solubilité de la source de P sur les variations post-prandiales de la teneur en P dans les différentes phases du rumen et dans les bactéries associées à celles-ci.

Complémentation | Digestion - Métabolisme | Qualité aliment | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière