Tous les textes des 3R

Pâturage

Bovins laitiers | Conduite d’élevage | Pâturage

Modification de techniques de pâturage de vaches laitières dans l’0uest par allongement des intervalles entre passages ou la suppression de la fumure azotée de fin d’hiver et de printemps

HOUSSIN B. (1), LE ROUX M. (2), CHENAIS F. (3), PLAI C. (4)

(1)Chambre d’Agriculture de la Manche, 50009 Saint-Lô Cedex

(2) Chambre d’Agriculture des Côtes d’Armor, BP 540,22195 Plérin Cedex

(3)Institut de l’Elevage, Monvoisin, BP 67,35650 Le Rheu

(4)ITCF, Rte d’Arromanches, 14400 Magny-en-Bessin

RESUME

Deux modifications de techniques de pâturage de vaches laitières ont été testées dans les conditions de l’0uest : un allongement de l’intervalle entre passages (28 contre 21 jours au printemps, 40 contre 28 jours en été), et la suppression de la fumure azotée de fin d’hiver et de printemps (80 à120 unités d’azote sur l’année contre 280 à 320 unités). Le premier essai a été conduit pendant 3 ans, le deuxième pendant 2 ans. L’allongement de l’intervalle entre passages a permis une meilleure valorisation du potentiel des prairies (+ 5 % d’UFL valorisées), et la substitution de fourrages conservés pour des stocks d’herbe sur pied. La réduction de la fumure s’est traduite par une meilleure répartition de la pousse de l’herbe. Dans les deux cas, la production individuelle et le taux butyreux n’ont pas été modifiés. Par contre, le taux protéique a été finalisé de 0,8 g/kg par allongement de l’intervalle entre passages et de 0,5 g/kg par la réduction de la fumure azotée, ce qui peut être I’indice d’une moins bonne couverture des besoins énergétiques des animaux

Bovins laitiers | Conduite d’élevage | Pâturage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière