Tous les textes des 3R

Pâturage

Alimentation | Bovins laitiers | Complémentation | Pâturage

Influence d’un apport de concentré énergétique ou azoté sur I’ingestion des vaches laitières pâturant des prairies peu fertilisées

DELAGARDE R., PEYRAUD J.L., DELABY L.

Station de Recherches sur la Vache Laitière, INRA, 35590 Saint Gilles, France

RESUME

L’effet de la nature du concentré sur l’ingestion des vaches laitières au pâturage a été étudié au printemps sur des prairies de RGA peu fertilisées. Un témoin sans concentré (TEM), deux concentrés énergétiques, A dégradation rapide (BLE) ou lente (CSM : coques de soja + maïs), et un concentré azoté (TST : tourteau de soja tanné) ont été comparés sur 8 vaches en production selon un schéma en carré latin 4 x 4 pendant 8 semaines. Les quantités ingérées ont été calculées selon la méthode oxyde de chrome-index fécaux. Les vaches non complémentées ont eu un niveau d’ingestion assez faible (13,4 kg MO/Ijour), sans doute A cause de quantités d’herbe offertes limitantes (17 kg MO/vache/jour), de la faible valeur azotée de l’herbe (11 % MAT) et d’une digestion ruminale limitée (encombrement important). Dans ces conditions, le concentré (2,5 kg MO/jour) s’est totalement ajouté à l’herbe (+ 0.7 kg MO d’herbe/jour en moyenne pour les vaches complémentées). La vitesse de dégradation de l’énergie du concentré ou l’apport supplémentaire de protéines tannées n’ont pas eu d’influence sur les quantités ingérés d’herbe. En conséquence, les apports énergétiques ont été identiques entre les trois concentrés. Les vaches ont fortement répondu à l’apport protéique puisque la production laitière a augmenté de 1,8 kg lait 4 % avec les concentrés énergétiques et de 4,4 kg lait 4 % avec le tourteau de soja.

Alimentation | Bovins laitiers | Complémentation | Pâturage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière