Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Bovins laitiers | Complémentation

Dosage dans le lait de vache de composés actifs d’huiles essentielles administrées par voie orale

HALLIER A. (1), NOIROT V. (2), MEDINA B. (3), LEBOEUF L. (4), CAVRET S. (1)

(1) ISARA-Lyon – 23 Rue Jean Baldassini – 69364 Lyon – France.

(2) Laboratoires Phodé – ZI Albipôle – 81150 Terssac – France.

(3) Phytosynthèse – 57 Avenue Jean Jaurès – 63203 Riom cedex – France.

(4) Groupe CCPA – ZA Nord Est du Bois de Teillay – 35150 Janzé – France.

INTRODUCTION

Les huiles essentielles sont utilisées chez la vache laitière,
aussi bien pour leur activité antimicrobienne, qu’en tant
qu’agent de régulation des flores digestives. L’ingestion de
plantes aromatiques par des animaux peut engendrer des
conséquences directes et indirectes sur leurs produits telle
que l’apparition de goût et d’odeur dans le lait ou le beurre,
ou encore des défauts de caillage. Il semble donc que les
composés aromatiques puissent atteindre le lait et influer
quantitativement et/ou qualitativement les productions laitière
et fromagère. Toutefois, aucun transfert dans le lait de
composés aromatiques d’huiles essentielles administrées
oralement aux doses usuelles n’a été démontré à ce jour
(Ferme et al., 2007 ; Falchero et al., 2009). Etant donné le
manque d’informations disponibles, il semblait pertinent
d’étudier l’éventualité d’un transfert dans le lait des principaux
composants des huiles essentielles utilisées actuellement afin
de préciser le cas échéant leurs seuils d’utilisation. L’objectif
de notre travail a ainsi été d’étudier les conditions de passage
dans le lait de 4 composés actifs d’huiles essentielles
administrés oralement : thymol (thym), carvacrol (thym,
origan), diallyl disulfure (ail) et cinnamaldéhyde (cannelle).

Alimentation | Bovins laitiers | Complémentation

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière