Tous les textes des 3R

Élevage de précision et numérique

Caprins | Elevage de précision | Phenotypage

L’imagerie 3D : une autre méthode d’évaluation de l’état corporel chez la chèvre Alpine

HUAU C. (1), POMMARET A. (2), AUGERAT D. (3), MARECHAL P. (3), DELATTRE L. (4), RUPP R. (1)

(1) INRAE, INPT-ENVT, INPT-ENSAT, GenPhySE, 31326 Castanet-Tolosan, France

(2) Station expérimentale du Pradel, 07170 Mirabel, France

(3) INRAE UE332, Domaine de Bourges-La Sapinière, F-18390 Osmoy

(4) 3DOUEST, 5 Rue de Broglie, 22300 Lannion, France

INTRODUCTION
La gestion individuelle des réserves corporelles chez les mammifères est un mécanisme clé dans les capacités d’adaptation des animaux à leur environnement. L’utilisation des réserves corporelles est connue pour varier selon de nombreux facteurs tels que l’âge, le stade physiologique, la composition corporelle, les facteurs génétiques. L’étude de cette dynamique des réserves est donc essentielle pour la
recherche d’animaux « flexibles » capables de s’adapter à différentes contraintes, tout en conservant des niveaux élevés de reproduction et de production. Jusqu’à présent, l’évaluation de l’état corporel des chèvres est appréciée à l’aide d’une grille de notation d’état corporel (NEC), (Hervieu J.,1999) et est considérée comme méthode de référence. Cependant, ces mesures indirectes ne permettent pas une caractérisation fine, et à haut débit, de l’état des
réserves corporelles d’un animal. De plus, ces mesures font l’objet d’un biais inter et intra opérateurs important, lié à l’expertise de ces derniers. En bovin laitier, l’imagerie 3D (Fischer et al. 2014) a été proposée comme alternative innovante et automatisable pour prédire l’état corporel. Notre étude avait pour objectif de tester une adaptation de cette approche à l’espèce caprine.

Caprins | Elevage de précision | Phenotypage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière