Tous les textes des 3R

Élevage de précision et numérique

Caprins | Effet mâle | Elevage de précision | Reproduction

Evaluation de colliers-activimètres pour la détection automatisée de chaleurs induites et synchronisées par effet mâle, dans l’objectif de pratiquer l’insémination chez les caprins

FRERET S. (1), FASSIER T. (2), LAINE A-L. (1), PELLICER-RUBIO M-T. (1)

(1) INRAE, UMR PRC « Physiologie de la Reproduction et des Comportements », 37380 Nouzilly

(2) INRAE, UE Bourges, 18390 Osmoy

INTRODUCTION
L’effet mâle est une méthode alternative au traitement hormonal pour induire et synchroniser les chaleurs et les ovulations en contre-saison chez les chèvres et les brebis, et pouvoir pratiquer l’insémination animale (IA). Cette ancienne pratique d’élevage consiste à stimuler l’activité ovulatoire de femelles au repos sexuel (non cyclées mais réceptives) par l’introduction de mâles sexuellement actifs dans leur environnement (Pellicer-Rubio et al., 3R 2018). La moindre synchronisation des ovulations fertiles induites par effet bouc (étalées sur plusieurs jours) par rapport à celles induites par traitement hormonal ne permet pas d’inséminer les chèvres à heure fixe. La détection des chaleurs est donc nécessaire pour pratiquer l’IA (ou la lutte en main), afin de déterminer à quel moment et quelles femelles inséminer. Pour faciliter cette détection, nous avons évalué l’utilisation de colliers-activimètres pour détecter les chaleurs induites par traitement hormonal (Fréret et al., 3R 2015), puis dans l’étude présentée ici, les chaleurs induites par effet mâle, dans le cadre d’un protocole d’IA sans hormone.

Caprins | Effet mâle | Elevage de précision | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière