Tous les textes des 3R

Élevage de précision et numérique

Caprins | Digestion - Métabolisme | Elevage de précision

Estimation des contenus du réticulo-rumen et de l’omasum par tomodensitométrie (CT) chez la chèvre Alpine

J. PIRES (1), M. MONZIOLS (2), A. DE LA TORRE (1), P. LAMBERTON (3), C. HUAU (4), S. LERCH (5)

(1) INRAE, Université Clermont Auvergne, Vetagro Sup, UMRH, 63122 Saint-Genès-Champanelle, France

(2) Ifip, 35650 Le Rheu, France

(3) Agrocampus Ouest, INRAE, PEGASE, 35590 Saint-Gilles, France

(4) GenPhySE, Université de Toulouse, INRAE, ENVT, 31320, Castanet-Tolosan, France

(5) Agroscope, Groupe de recherche Ruminants, Route de la Tioleyre 4, 1725 Posieux, Suisse

INTRODUCTION
L’estimation du volume et de la masse des contenus du réticulo-rumen est nécessaire pour la recherche en nutrition des ruminants, notamment pour déterminer les effets des régimes et des conditions environnementales sur l’ingestion et l’encombrement ruminal, les taux de passage de particules et de nutriments, et ainsi permettre la modélisation des processus digestifs. La masse du contenu du réticulo-rumen est généralement mesurée via une canule ruminale. Les chercheurs s’efforcent de raffiner continuellement les procédures expérimentales mises en oeuvre en développant des techniques alternatives moins invasives. La tomodensitométrie (CT) a été utilisée pour comparer in vivo le volume des rumens de brebis produisant des niveaux divergents de méthane entérique (Goopy et al. 2014). L’objectif de cette étude était d’estimer in vivo le volume du réticulo-rumen et de l’omasum par CT et de les comparer à la masse de leurs contenus respectifs mesurée après abattage. Le modèle de petit ruminant utilisé a été la chèvre laitière de race Alpine.

Caprins | Digestion - Métabolisme | Elevage de précision

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière