Tous les textes des 3R

Qualité des produits

Aliment concentré | Caprins | Qualité des produits | Qualité lait

Influence du degré d’insaturation des matières grasses alimentaires (lin vs colza) sur la composition en acides gras de la matière grasse du lait de chèvre en début de lactation.

S. GIGER-REVERDIN (1), P. WEILL (2), C. DUVAUX-PONTER (1), P. MORAND-FEHR (1), A. ROUZEAU (1), D. SAUVANT (1)

(1) UMR INRA- INAPG de Physiologie de la Nutrition et Alimentation, 16 rue Claude Bernard, 75005 Paris

(2) Valorex- Prodex, La Messayais, 35210 Combourtillé

INTRODUCTION

De nombreuses études ont montré que l’apport de matières grasses alimentaires modifie la composition en acides gras de la matière grasse du lait, mais également perturbe le fonctionnement du rumen (revue de Morand-Fehr et al., 1986). De plus, le consommateur est aujourd’hui demandeur de produits riches en acides gras instaurés, ce qui limiterait les risques d’accidents cardio-vasculaires. Parmi les sources végétales de matières grasses actuellement
utilisées dans I’alimentation des ruminants, les graines de lin présentent l’intérêt d’être riches en acides gras longs très insaturées (C18:3). Cette étude a pour objet de comparer ces graines à celles de colza qui sont plutôt riches en C18 : 1.

Aliment concentré | Caprins | Qualité des produits | Qualité lait

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière