Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Bovins à viande | Comportement alimentaire | Pastoralisme

Comportement alimentaire des taurins de race Borgou sur des jachères de la zone nord soudanienne du Bénin

BABATOUNDE S. (1), SIDI H. (1), HOUINATO M. (1), MENSAH G.A. (2), SINSIN A.B. (1)

(1) Faculté des sciences agronomiques, université d’Abomey-Calavi, 01 BP 526, Cotonou, e-mail : babatoundesev@yahoo.fr

(2) Institut national des recherches agricoles du Bénin, 01 BP 884, Cotonou, e-mail : mensahga@gmail.com

RESUME

Les parcours naturels constituent l’essentiel de l’alimentation des animaux herbivores au Bénin. Les connaissances relatives au comportement alimentaire des bovins et à la valeur nutritive des fourrages prélevés au pâturage sont limitées et sont une contrainte à la formulation des rations complémentaires à ces fourrages. Le comportement alimentaire de six taurillons Borgou de poids vif moyen 120 kg a été étudié dans la zone nord soudanienne du Bénin durant la saison des pluies sur quatre jachères différentes. Des relevés floristiques ont permis d’identifier les essences fourragères composant les pâturages. La détermination des recouvrements moyens et des fréquences relatives des espèces ont permis d’identifier les espèces dominantes et abondantes sur chaque faciès du groupement. Différentes activités des taurillons au pâturage par des observations directes ont été suivies sur quatre jachères (Sorghastrum bipennatum et Brachiaria falcifera ; Hyparrhenia involucrata et Sorghastrum bipennetum ; Pennisetum polystachion et Tridax procumbens ; Andropogon tectorum et Rootboelia cochensinensis). La méthode du prélèvement des fourrages à la manière de l’animal (hand-plucking) a permis d’estimer l’ingestion au pâturage. Les échantillons de fourrages ont été analysés afin de déterminer leur valeur nutritive. La proportion du temps passé au pâturage par les taurillons sur ces parcours a été en moyenne de : 67,0 % pour le broutage ; 10,6 % pour les activités de déplacement ; 15,7 % pour le repos et la rumination ; 6,7 % pour l’abreuvement. Le moment de la journée influence la digestibilité de la matière organique des fourrages (68,8 %). La matière organique digestible ingérée (MODI) a varié de 38 à 62 g MS / kg P0,75. Les graminées ont constitué plus des 50 % des fourrages prélevés par les taurillons. En saison pluvieuse, la valeur nutritive du régime alimentaire prélevé au pâturage par les taurillons est satisfaisante sur le plan énergétique (0,83 UFL / kg MO) mais est pauvre en matières azotées digestibles (44 g / kg MO). En zone nord soudanienne du Bénin les fourrages consommés par les bovins pendant la saison pluvieuse sur les jachères doivent être complétés par des rations azotées afin qu’ils puissent mieux extérioriser leurs performances zootechniques et satisfaire leurs productions (viande, lait, …) escomptées.

Alimentation | Bovins à viande | Comportement alimentaire | Pastoralisme

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière