Tous les textes des 3R

Reconception des systèmes d’élevage

Caprins | Reconception des systèmes d’élevage | Santé animale

Suivi longitudinal de l’excrétion et de la contamination environnementale par C. burnetii après un épisode abortif imputé à la fièvre Q dans un élevage caprin ouvert au public

MUFFAT-ES-JACQUES P. (1,2), CHUZEVILLE C. (3), BARRY S. (1), YANG E. (4), GACHE K. (5), ROUSSET E. (4), JOURDAIN E. (1)

(1) EPIA, UMR 0346, Epidémiologie des maladies animales et zoonotiques, INRA VetAgro Sup, St Genès Champanelle, France

(2) The Royal (Dick) School of Veterinary Studies, The University of Edinburgh Easter Bush campus Midlothian, Edinburgh, UK

(3) GDS 71, Macon, France

(4) ANSES, LNR fièvre Q, Laboratoire de Sophia Antipolis, Unité de Fièvre Q animale, Sophia Antipolis, France

(5) GDS France, Paris, France

INTRODUCTION

La fièvre Q est une maladie abortive des ruminants due à la
bactérie Coxiella burnetii. Il s’agit d’une zoonose transmise
par voie aérienne à partir de l’environnement contaminé par
les produits d’avortements et de mise bas, et par les
excréments. La mise en évidence d’une forte excrétion
bactérienne suite à un épisode abortif dans un élevage caprin
ouvert au public amène à s’interroger sur les mesures de
maîtrise du risque zoonotique dans ce type d’élevage et sur
des outils d’évaluation des actions de prévention et de lutte
mises en oeuvre. L’objectif de cette étude est de décrire la
dynamique d’excrétion et de contamination environnementale
par C. burnetii dans un élevage caprin afin d’améliorer les
connaissances sur la persistance de la fièvre Q et optimiser
l’accompagnement des éleveurs confrontés à cette maladie.

Caprins | Reconception des systèmes d’élevage | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière