Tous les textes des 3R

Reconception des systèmes d’élevage

Agroécologie | Durabilité | Reconception des systèmes d’élevage | Ruminants (général)

Une méthode combinant approches sociologique et biotechnique pour étudier la transition agroécologique de systèmes de polyculture élevage

JAROUSSE A (1), CAYRE P. (2), GORON J.P. (3), BRUNSCHWIG G. (1)

(1) Université Clermont Auvergne, VetAgro Sup, Inra, UMR Herbivores, BP 10448, F-63000, Clermont-Ferrand

(2) Université Clermont Auvergne, VetAgro Sup, Inra, Irstea, AgroParisTech, UMR Territoires, 9, boulevard Blaise Pascal, F-63170 Aubière

(3) PEP bovins lait chambre agriculture /Maison des agriculteurs, 40, avenue Marcelin Berthelot, F-38100 Grenoble

RESUME

Les exploitations de polyculture-élevage (PCE) se posent comme un modèle agricole durable et une voie vers la transition agroécologique. Nous avons étudié l’organisation et la durabilité de ces systèmes PCE vue par les agriculteurs. Nous avons enquêté de manière semi-directive 16 exploitations, dans les plaines de l’Isère et de l’Ain, avec une large diversité de systèmes (bovins/ovins, laitier/allaitant, conventionnel/bio, avec transformation et/ou vente directe ou non) et des ateliers de taille importante (>50 UGB et >20ha de cultures de vente ou >30% de la SAU). L’analyse qualitative des piliers de durabilité exprimés dans les discours des agriculteurs a permis de construire une typologie. En parallèle, l’analyse des discours à partir de la notion sociologique de « modernité » a permis de construire des archétypes. Des entretiens complémentaires dans 7 exploitations ont permis de valider les résultats et d’appréhender les trajectoires des exploitations. Nous avons obtenu 6 classes par rapport à la durabilité (de – exprimée vers +) et 5 archétypes : A- agriculteur moderne ; B- agriculteur moderne avec début de changement de regard sur la nature ; C- agriculteur en train de s’extraire de la modernité avec une reconsidération forte des éléments de nature ; D- agriculteur qui s’est extrait de la modernité avec un très fort changement de regard sur la nature ; E- agriculteur qui s’est extrait de la modernité avec une pensée agroécologique très développée. L’analyse du lien entre valeurs sociales de référence et conception de la durabilité souligne deux tendances. Certains agriculteurs parlent conjointement des 3 piliers de la durabilité, changent de regard sur la nature et remettent en cause le système moderne. A l’inverse d’autres agriculteurs plus « modernes » restent dans une logique de rentabilité où le pilier économique reste prioritaire, mais tendent toutefois à mieux prendre en compte les piliers sociaux et environnementaux de la durabilité. L’analyse des trajectoires montrent une évolution vers moins de modernité et vers une plus grande prise en compte des 3 piliers de la durabilité. Deux trajectoires majeures apparaissent : soit la trajectoire reste ancrée dans la modernité, soit elle montre une extraction de la modernité, avec une remise en cause très forte des valeurs modernes, et souvent une conversion en Agriculture Bio. L’originalité de cette étude tient à l’utilisation combinée des approches sociale et biotechnique. Les résultats obtenus ouvrent des perspectives intéressantes pour la communication et l’accompagnement des agriculteurs.

Agroécologie | Durabilité | Reconception des systèmes d’élevage | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière