Tous les textes des 3R

Reconception des systèmes d’élevage

Agroécologie | Durabilité | Ovins laitiers | Reconception des systèmes d’élevage

Quels leviers agroécologiques mobiliser pour la reconception de systèmes durables en brebis laitière ?

THÉNARD V. (1), MORIN E. (2), FRUGIER J. (1), DE BOISSIEU C. (2)

(1) UMR 1248 centre INRA Occitanie-Toulouse - Chemin de Borde Rouge BP52627 - 31326 Castanet-Tolosan Cedex - France

(2) Institut de l’élevage - Campus INRA - Chemin de Borde Rouge BP52627 - 31326 Castanet-Tolosan Cedex - France

RESUME

Les aléas climatiques, la fluctuation du prix des produits et des matières premières, les enjeux environnementaux remettent en cause la pérennité des exploitations d’élevage et demandent de reconcevoir des systèmes d’élevages plus résilients afin d’assurer leur durabilité. L’enjeu est la transformation des pratiques des agriculteurs afin de mener à des systèmes qui répondent à de multiples performances : agronomiques, économiques, environnementales, sociales... Dans ce contexte, le projet CASDAR AUTELO vise à promouvoir des stratégies alimentaires plus autonomes en élevage de brebis laitières. Pour les élevages de ruminants, une plus grande autonomie alimentaire renvoie au concept d’agroécologie qui nous sert de cadre d’analyse de ce travail. La présente étude a été conduite pour explorer les stratégies d’autonomie développées par des éleveurs de brebis laitières dans les deux principaux bassins de production de lait de brebis : Roquefort et Pyrénées-Atlantiques. Nous avons cherché (i) d’une part à décrire ces stratégies en identifiant les leviers agroécologiques mis en place par les éleveurs et (ii) d’autres part à évaluer la multi-performances de ces élevages afin de relier stratégie et impacts de la reconception agroécologique en élevage. Cette étude repose sur la mise en synergie de données issues des suivis d’élevages réalisés selon la méthodologie INOSYS Réseaux d’élevage et sur un travail d’enquêtes auprès des éleveurs suivis. Nous avons identifié quatre stratégies de fonctionnement des systèmes qui s’appuient sur quatre leviers agroécologiques différents : 1-Favoriser l’autonomie alimentaire de l’exploitation, 2-Valoriser les prairies naturelles, 3- Limiter le travail du sol, 4- Développer l’agriculture de conservation. Alors que valoriser les prairies naturelles est associé à un usage limité d’intrants chimiques, l’augmentation de l’autonomie alimentaire passe souvent par un renforcement de l’usage des fertilisants, carburants et pesticides. Alors que limiter le travail du sol, le plus souvent pour réduire la charge de travail et réduire l’érosion des sols, nécessite un usage accru des produits phytosanitaires, l’utilisation de davantage de diversités d’espèces et de types de prairies permet de mieux s’en affranchir et de développer l’agriculture de conservation. Ces stratégies ont été évaluées à l’aide d’indicateurs techniques, économiques et environnementaux. Chaque levier présente avantages et inconvénients : l’autonomie alimentaire est une stratégie particulière qui a un coût lié aux intrants nécessaires ; selon la situation d’autres stratégies peuvent être plus agroécologiques. En conclusion, nous montrons qu’améliorer la durabilité en élevage implique que les éleveurs redéfinissent leurs objectifs de production animale et l’usage de la diversité des couverts végétaux. Cette étude est un jalon important pour accompagner la transformation des élevages de brebis laitières afin d’améliorer leur durabilité.

Agroécologie | Durabilité | Ovins laitiers | Reconception des systèmes d’élevage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière