Tous les textes des 3R

Reproduction

Bovins laitiers | Reproduction

Analyse de la maturation ovocytaire et de l’expression génique dans les cellules du cumulus chez des vaches laitières portant les haplotypes Fertil+ et Fertil- d’un QTL de fertilité situé sur le chromosome 3.

BRISARD D. (1), DESMARCHAIS A. (1), TOUZE JL (1), COYRAL-CASTEL S. (1, 2), NUTTINCK F. (3), DUPONT J. (1), UZBEKOVA S. (1)

(1) INRA, UMR 85 Physiologie de la Reproduction et des Comportements, F-37380 Nouzilly, France
(2) Institut de l’élevage, Département GIPSIE, 149 rue de Bercy 75595, Paris CEDEX 12, France
(3) ENVA UMR 1198 Biologie de la Reproduction et Développement, Jouy en Josas, France

RESUME - Notre précédente étude menée sur les génisses Fertil+ et Fertil- génotypées pour un QTL de fertilité femelle situé sur le chromosome 3 (QTL-Fert-F-BTA3) avait mis en évidence une différence de maturation ovocytaire in vivo ainsi qu’une différence de qualité embryonnaire in vitro entre ces deux haplotypes. Les cellules du cumulus (CC) qui entourent l’ovocyte jouent un rôle important dans l’acquisition de l’aptitude d’un gamète femelle à être fécondé et à soutenir le développement embryonnaire précoce en supportant le métabolisme ovocytaire. Ici, nous avons analysé les complexes ovocyte-cumulus (COC) immatures et matures de huit vaches Fertil+ et huit Fertil- en 3ème lactation collectés par Ovum Pick Up. Un arrêt précoce ou un retard de la maturation méiotique des ovocytes a été observé chez les Fertil- après maturation in vivo et in vitro comparés aux Fertil+. Nous n’avons observé aucune différence d’expression entre les deux haplotypes concernant 3 gènes du QTL-Fert-F-BTA3 dans les CC des ovocytes maturés in vivo. En revanche, des différences significatives d’expression de gènes des prostaglandines (PGE) synthases PTGS2 et PTGES1 ont été montrées entre les CC entourant les ovocytes maturés in vivo des vaches Fertil+ et Fertil-. Un gène du QTL, PEX19, ainsi qu’un gène lié à la qualité ovocytaire, HAS2 de même que PTGES1 sont moins exprimés dans les CC des Fertil- après maturation in vitro (MIV). Ces données suggèrent que les différences dans la régulation de synthèse des prostaglandines dans les follicules pré-ovulatoires altèrent la maturation ovocytaire et donc la fertilité entre ces deux haplotypes, et ouvrent de nouvelles perspectives pour comprendre les mécanismes moléculaires menant aux échecs précoces de la gestation chez les vaches Fertil-.

Bovins laitiers | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière