• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Prédire la qualité sensorielle de la viande bovine à l’aide du système australien MSA (Meat Standards Australia)

    LEGRAND I. (1), HOCQUETTE J.F. (2), POLKINGHORNE R.J. (3), TURIN F. (4), PETHICK D.W. (5) (1) Institut de l’Elevage, Boulevard des Arcades, Maison régionale de l’Agriculture du Limousin, 87000 Limoges cedex 2, France (2) INRA UR1213, Recherches sur Herbivores, Centre de Clermont-Ferrand-Theix, 63122 Saint-Genès-Champanelle, France (3) Marrinya Agricultural Enterprises, 70 Vigilantis Road, Wuk Wuk, Victoria 3875, Australie (4) Institut de l’Elevage, Route d’Epinay, 14310 Villers-Bocage, France (5) Murdoch University, 90 South Street, Western Australia 6150, Murdoch, Australie

    RESUME L’Australie a développé le « Meat standards Australia » (MSA) pour prédire la qualité de la viande à partir de chaque combinaison « muscle x mode de cuisson », en utilisant diverses informations sur les animaux et les viandes. Une expérimentation a été mise en place pour (i) comparer les préférences des consommateurs français et australiens et (ii) tester le système MSA en France. Ce projet, en collaboration avec des professionnels français de la filière, entendait notamment préciser dans quelle mesure les niveaux de qualité du système MSA sont transposables en France, en fonction des spécificités des préférences des consommateurs français. Six muscles de 18 bovins australiens et de 18 bovins français ont été dégustés en parallèle en France et/ou en Australie. En France, les steaks étaient cuits « à point » ou saignants. Un total de 360 consommateurs français a participé au test de viandes « à point », chacun dégustant pour moitié des viandes françaises et pour l’autre des viandes australiennes, elles-mêmes dégustées en Australie. Et 180 autres consommateurs français ont testé les viandes françaises saignantes. Les 540 consommateurs français ont évalué les steaks en fonction de leur tendreté (TE), jutosité (JU), satisfaction liée à la flaveur (FL) et satisfaction globale (SG). Ils leur ont aussi affecté l’une des 4 classes de qualité proposées : non satisfaisant, 3*, 4* ou 5*. La prédiction de la classe de qualité choisie par le consommateur à partir d’un index combinant les paramètres sensoriels évoqués (0,3 TE + 0,1 JU + 0,3 FL + 0,3 SG) est supérieure à 70%, ce qui est très bon d’après l’expérience australienne. Les limites entre les 4 classes sont respectivement situées à 38 (non satisfaisant/3*), 61 (3*/4*) et 80 (4*/5*), sur une échelle de 0 à 100. L’écart entre classes extrêmes est donc légèrement plus important en France qu’en Australie. En moyenne, la prédiction de cet index de satisfaction à partir des données relatives aux animaux et à leurs carcasses est aussi précise pour les viandes françaises que pour les viandes australiennes, bien que quelques écarts existent pour certains muscles. La grande cohérence entre consommateurs français et entre consommateurs français et australiens montre qu’il serait possible de mettre en place un classement qualitatif des viandes en France avec un système de type MSA. Les résultats des niveaux de cuisson à point et saignant, très proches, ne justifient pas un traitement séparé.

    Télécharger le fichier PDF (824.2 ko)

    Voir tous les textes de : Hocquette J.F. | Legrand I. | Pethick D-W. | Polkinghorne R-J. | Turin F.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Bovins à viande | Qualité des produits

    Autres textes des

    3R 2011 - Séance :

    Qualité des produits

    Formalisation et validation de la notion de « grain de viande » comme prédicteur de la qualité des viandes chez le bovin Charolais 

    M. P. ELLIES-OURY, Y. DURAND, D. MICOL, B. PICARD, R DUMONT

    Marqueurs des qualités sensorielles de la viande bovine en race Salers 

    PICARD B., JURIE C., GARCIA-LAUNAY F., METEAU K., AGABRIEL J., MICOL D.

    Tendreté de la viande bovine : gestion de la maturation de 9 muscles 

    MARZIN V., TRIBOT LASPIERE P., TURIN F., DENOYELLE C.

    Identification des facteurs de risque conduisant à la non pérennité de l’utilisation du lactosérum en technologie lactique fermière 

    LAITHIER C., DOUTART E., RAYNAUD S., MORGE S., ROSSIGNOL L., GAÜZERE Y., LEFIER D., BARRAL J., DEMARIGNY Y., DAVID V.

    La monotraite chez les éleveurs caprins fromagers : conséquences dans le cadre de l’AOP Rocamadour 

    DUTOT S., DURAND G., GAUDRU M. L., MARTIN B., POMIÈS D., HULIN S., MARNET P. G.

    Affiche. • Variations du taux d’urée dans des échantillons de lait individuels prélevés dans des troupeaux Tunisien 

    KAMOUN M., TAYACHI L., JEMMALI B., ZOUARI K., BESSADOK A., BEN AYED Z.

    Affiche. • Détermination des facteurs influençant la composition du lait dans les élevages Wallons  

    FROIDMONT E., DEHARENG F., NGUYEN H. N., RONDIA P., BARTIAUX-THILL N.

    Affiche. • Identification et caractéristiques technologiques de 18 souches de Leuconostoc isolées de lait de chamelle de Béchar 

    ZADI-KARAM H., KALBAZA K., N-E. KARAM

    Détermination de la composition en minéraux du lait au moyen d’un appareil proche infrarouge et de la chimiométrie 

    NGUYEN H.N., DARDENNE P., FERNANDEZ PIERNA J.A., NIEMÖLLER A.,DEHARENG F.

    Affiche. • Effet du niveau d’apport de concentrés sur la réponse à un apport de graines de lin extrudées ou à de l’extrait protéique de luzerne sur le profil en acides gras des laits 

    HURTAUD C., COULMIER D., CHESNEAU G., PEYRAUD J.L.

    Identification d’un indicateur de l’effet inhibiteur des acides gras polyinsaturés sur la matière grasse du lait de vache 

    MAXIN G., RULQUIN H., GLASSER F.

    Affiche. • Facteurs de variation des Scores des Cellules Somatiques du lait de vache de race Holstein en Tunisie  

    BOUSSELMI K., DJEMALI M., BEDHIAF S., HAMROUNI.A., BEDHIAF.A

    Affiche. • Mise en place d’une démarche expérimentale pour suivre la qualité sensorielle de la viande charolaise Label Rouge 

    BORD C., MARTY, M., LEBECQUE A.

    Affiche. • Modifications du transcriptome musculaire en réponse au stress avant l’abattage chez les bovins 

    CASSAR-MALEK I., de la FOYE A., CHERFAOUI M., JURIE C., TERLOUW C., DURAND D., HOCQUETTE J.-F.

    Affiche. • Caractéristiques du muscle Longissimus thoracis de vaches de l’AOP Maine Anjou 

    PICARD B., DALLERY B., LEBEC G., COUVREUR S., JURIE C., MICOL D.

    Affiche. • Impact du concentré de luzerne sur la composition en acides gras de viande de taurillons 

    KIM E.J., COULMIER D., SCOLLAN N.D., RICHARDSON R.I., GIBSON K., BALL R.

    Affiche. • Evaluation sensorielle de la viande bovine en France et au Royaume Uni selon deux températures de cuisson 

    MICOL D., JAILLER R., JURIE C., METEAU K., JUIN H., NUTE G.R., RICHARDSON R.I., HOCQUETTE J.F.

    Affiche. • Impact des erreurs de mesure sur prédicteurs alternatifs la teneur en viande maigre des carcasses d’agneaux 

    CADAVEZ V. A. P.

    Affiche. • Impact du temps de préfanage sur la composition chimique de la luzerne déshydratée 

    ADRIAN C., BALLARD V., LORIOT A., MAIGNAN S.

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2016, tous droits réservés