Tous les textes des 3R

Reproduction

Ovins à viande | Ovins laitiers | Reproduction

Reproduction ovine et caprine sans hormones : utopie ou perspective réaliste ?

G. BRICE (1), B. LEBOEUF (2), G. PERRET (1)

(1) Institut de l’Elevage, BP 18 31321 Castanet Tolosan cedex

(2) INRA-SEIA 86480 Rouillé

RESUME

L’insémination artificielle chez les ovins et les caprins est pratiquée quasi exclusivement après synchronisation hormonale des chaleurs. Cette méthode de reproduction est un outil privilégié pour l’amélioration génétique, mais également pour le désaisonnement des productions (lait et viande) ou pour participer à des programmes d’éradication de pathologies (tremblante par exemple). Mais ces hormones exogènes ont mauvaise réputation et sont rejetées par certaines catégories d’éleveurs et de consommateurs. S’il existe des méthodes alternatives de reproduction pour étaler les productions comme le conditionnement photopériodique des mâles et des femelles, l’obtention d’une synchronisation aussi parfaite que les traitements hormonaux bute sur des difficultés physiologiques (cycles sexuels courts des caprins) mais également socio-économiques (interventions répétées des inséminateurs dans l’élevage). Les solutions proposées, issues des recherches en cours, sont encore un peu trop contraignantes pour les éleveurs et leurs techniciens. On peut penser qu’a l’avenir un choix large de systèmes de reproduction avec ou sans hormones sera proposé sans qu’il y ait compétition ou rivalité entre eux mais plutôt complémentarité.

Ovins à viande | Ovins laitiers | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière