Tous les textes des 3R

Nouveaux concepts pour l’alimentation, son pilotage et la composition de la ration

Alimentation | Digestion - Métabolisme | Ruminants (général)

Variations des dépenses énergétiques du foie en fonction des apports alimentaires et des nutriments absorbés chez les ruminants

AL-JAMMAS M. (1), VERNET J. (1), BAHLOUL L. (1), NOZIERE P. (1), LAPIERRE H. (2), AGABRIEL J. (1), ORTIGUES-MARTY I. (1)

(1) INRA UMR1213 Unité Mixte de Recherche sur les Herbivores, Theix, F63122 St Genès Champanelle

(2) Agriculture et Agro-alimentaire Canada, STN Lennoxville, Sherbrooke, Québec J1M 0C8 Canada

INTRODUCTION

Pour que les systèmes d’alimentation des ruminants
permettent un meilleur pilotage de l’efficacité énergétique des
animaux, il est important de quantifier les différentes pertes
d’énergie lors de la digestion et du métabolisme. Le foie est
parmi les tissus les plus actifs d’un point de vue métabolique
chez les ruminants. Il ne représente que 1 à 2% du poids vif
mais contribue pour 17 à 31% aux dépenses énergétiques
(DE) totales. Les DE du foie (DEf) augmentent avec l’énergie
métabolisable ingérée (EMI) (Ortigues et Visseiche, 1995).
Aussi la synthèse des molécules émises par le foie (glucose,
urée) contribuent fortement aux DEf (Lobley, 1991). L’objectif
est de quantifier les variations de DEf à partir de critères
métaboliques (nutriments absorbés et/ou émis par le foie) et
de critères zootechniques applicables en pratique.

Alimentation | Digestion - Métabolisme | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière