Tous les textes des 3R

Environnement

Environnement | Ruminants (général)

Evaluation des risques de lixiviation de l’azote liés à la pratique du dépôt au champ de fumiers compacts

FORAY S. (1), MANNEVILLE V. (2), EL JABRI M. (3), FOUGERE M. (4), COUILLEAU B. (4)

(1) Institut de l’Elevage, Monvoisin, 35652 Le Rheu Cedex, France

(2) Institut de l’Elevage, 9 allée Pierre de Fermat 63 170 AUBIERE

(3) Institut de l’Elevage, Maison Nationale des Eleveurs - 149 Rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

(4) Chambre d’Agriculture des Pays de la Loire, Ferme Expérimentale de Derval, 15 La Touche 44590 DERVAL

RESUME
Une expérimentation in situ sur le potentiel de transfert de l’azote par lixiviation des dépôts au champ de fumier compacts ou très compacts en élevage de ruminant a été menée sur la ferme expérimentale de Derval (44) entre fin novembre 2017 et fin mars 2018. Le protocole a été construit sur deux dispositifs conduits en parallèle. Un premier dispositif s’est intéressé à l’analyse et à la quantification des lixiviats collectés séparément sur 3 andains de fumier très compact de litière accumulée 2 mois d’une stabulation de génisses, stockés en plein air sur des bâches imperméables. Un second dispositif avait pour but l’analyse de reliquats azotés avant et après mise en dépôt du fumier provenant de la même fumière, sur 3 placettes en prairie et sur 3 autres placettes en CIPAN de moutarde blanche. A ce second dispositif était associée une zone témoin sans stockage de fumier par type de couverture végétale. Après 4 mois de stockage, la lixiviation mesurée en moyenne sur le premier dispositif représente 1,97% de la quantité d’azote totale présente dans les dépôts à leur confection soit un transfert vers le compartiment sol de 0,86 kg d’azote total Kjeldhal N-NTK sur 43,9 kg N-NTK contenu initialement dans les andains à leur confection. Le suivi des reliquats azotés montre que la quantité moyenne d’azote minéral dans le sol à l’issue du stockage du fumier est supérieure de 0,35 ± 0,14 kg par rapport aux témoins, soit un transfert de 0.60% de la quantité d’azote totale vers le compartiment sol. Cette expérimentation confirme que le stockage du fumier compact ou très compact en andain au champ après deux mois de maturation en bâtiment ou sur un ouvrage de stockage ne présente pas de risque significatif de pollution ponctuelle nitrique. Par ailleurs, la couverture végétalisée sécurise le faible transfert de l’azote nitrique de l’andain via le sol.

Environnement | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière