Tous les textes des 3R

Agrandissement des troupeaux : adaptation des pratiques

Bovins à viande | Bovins laitiers | Systèmes d’élevage | Traçabilité

Projet d’utilisation des transpondeurs électroniques (puces) aux bovins pour leur identification : danger de fraudes par effacement de ces puces électroniques par un champ magnétique variable.

G. MOUTHON

Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort, Service de Physique et Chimie Biologiques et Médicales, 7 avenue du Général de Gaulle, 94704 Maisons-Alfort Cedex

INTRODUCTION

Le transpondeur électronique, ou puce électronique, tel qu’actuellement commercialisé, est schématiquement constitué d’un dispositif permettant la récupération d’énergie d’un champ magnétique extérieur sous forme d’un courant électrique qui alimente un dispositif électronique. Celui-ci envoie une information codée sous forme d’un nombre spécifique dans un signal qui est capté par un lecteur. Ce transpondeur vise à remplacer l’identification à l’oreille. Cette méthode, qui apparemment pouvait paraît séduisante, peut faciliter dans les faits la fraude consistant à détruire sous la peau de l’animal la puce électronique - l’animal n’est alors plus identifié - et à réimplanter une autre puce. Celleci peut être neuve ou récupérée sur un autre bovin lors de son abattage.

Bovins à viande | Bovins laitiers | Systèmes d’élevage | Traçabilité

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière