Tous les textes des 3R

Environnement et nutrition azotée

Alimentation | Bovins à viande | Complémentation | Environnement

Conséquences d’une supplémentation en protéines protégées sur le métabolisme azoté de taurillons nourris à l’herbe

RASKIN P. (1), DUFRASNE I. (2), de BEHR V. (1), GERARD O. (1), ISTASSE L. (1)

(1) Service de Nutrition, Faculté de Médecine Vétérinaire, Université de Liège, 4000 Liège, Belgique

(2) Station Expérimentale, Faculté de Médecine Vétérinaire, Université de Liège, 4000 Liège, Belgique

INTRODUCTION

La complémentation de l’herbe par des aliments tels que pulpes séchées, orge, paille ou foin améliore l’utilisation de l’azote (Raskin et al, 1998). Il semble également qu’une supplémentation azoté puisse améliorer l’utilisation de la matière azotée de l’herbe par l’animal. C’est ainsi que des essais réalisés avec des bovins à l’engraissement recevant une ration à base d’ensilage d’herbe supplémentée par des protéines protégées contre les dégradations dans le rumen ont permis de mettre en évidence une amélioration de l’ingestion et de la croissance (Gill and England, 1984 ; England and Gill, 1985 ; Steen, 1991) . Dans ce contexte, il a été proposé d’étudier l’effet d’une supplémentation de l’herbe par des matières azotées protégées sur les performances zootechniques et métaboliques de taurillons.

Alimentation | Bovins à viande | Complémentation | Environnement

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière