Tous les textes des 3R

Économie

Economie | Ovins à viande

Rôle des marchés aux bestiaux dans la filière viande ovine dans la région steppique de Tiaret en Algérie

ZEMOUR H. (1), SADOUD M. (2), ZOUBEIDI M. (1)

1) Université Ibn Khaldoun, route d’Alger (14 000), Tiaret

(2) Université H. Benbouali Chlef (02000), Chlef, Algérie

Auteur correspondant : E-mail : m_sadoud@yahoo.fr

INTRODUCTION
En Algérie, l’élevage ovin joue un rôle de premier ordre dans le développement de l’agriculture (Sadoud, 2008). Il représente la tradition en matière d’élevage et constitue l’unique revenu du tiers de la population algérienne (Chellig, 1992). Comme dans le reste de l’Algérie, les animaux changent plusieurs fois de mains au cours de leur vie avant d’être abattus. Mais la dernière vente, pour l’abattage, a lieu très généralement sur le marché. Sur les marchés se confrontent différents opérateurs : éleveurs, maquignons, bouchers et consommateurs. Les uns et les autres, pour satisfaire leurs propres objectifs, développent des stratégies en fonction de leurs moyens financiers, de transport et d’engraissement. La région de Tiaret occupe la troisième place en matière d’effectif ovins avec 7,7% du cheptel national après les régions de Djelfa et d’El Baid (DSA , 2018).

Economie | Ovins à viande

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière