Tous les textes des 3R

Elevage et développement territorial

Elevage et développement territorial | Ruminants (général)

Comment caractériser les relations entre élevage et territoire ? Une revue de la diversité des approches existant dans la littérature.

MANOLI C. (1,3) ICKOWICZ A. (1), JOSIEN E.( 2), DEDIEU B. (3)

(1) Cirad, UMR Selmet, Montpellier, Campus SupAgro La Gaillarde Bat 22, 2, Pl. Viala 34060 Montpellier
(2) VétagroSup, UMR Métafort, Clermont Ferrand
(3) INRA, UMR 1273 Métafort, Clermont Ferrand

RESUME - Si les débats sur l’élevage d’herbivores sont largement posés à l’échelle planétaire (réduction des gaz à effets de serre, alimentation mondiale, biodiversité…), l’élevage contribue aussi au développement durable des territoires ruraux : il s’y présente comme une activité ancrée dans des sociétés, des filières et un espace local où il fournit des produits et services multiples. Nous proposons une revue bibliographique visant à préciser comment les chercheurs abordent les relations entre élevage et territoire. Elle a été menée sur des moteurs de recherche des sciences biotechniques et sociales. Les mots-clés utilisés sont issus du champ des systèmes d’élevage et du champ du territoire, avec un accent sur ses dimensions spatiales et sociales. Trois grands domaines d’étude des liens entre « élevage » et « territoire » ressortent. Ils traitent respectivement : 1) des liens entre les activités agricoles (dont l’élevage) et le territoire réduit à sa dimension spatiale, support de ressources localisées. Par exemple, les « land use and land cover studies » développent des modèles des dynamiques spatiales des utilisations du sol sous l’effet de grands moteurs de changement (politiques agricoles, marchés…). Les implications de ces dynamiques spatiales sur les processus écologiques font partie des fronts de recherche actuels. 2) de la diversité et la complémentarité des systèmes d’élevage au sein d’un territoire délimité. Sont alors mises en évidence les fonctions productives et non productives de l’élevage (sécurité alimentaire, gestion du risque), ainsi que les articulations entre activités d’élevage et autres activités (agricoles ou non). La diversité des fonctions, mais aussi les façons de produire, sont souvent vue comme un facteur de résilience. 3) des systèmes d’élevage vus comme des systèmes techniques imbriqués dans des groupes humains. Les dynamiques sont alors analysées à travers (i) les changements de normes et d’identités d’une société locale et (ii) les ressorts des actions collectives, au croisement des enjeux de filière et d’environnement. L’association de ces trois domaines demeure rare. Elle apparaît cependant comme un enjeu scientifique interdisciplinaire majeur pour produire des connaissances sur l’élevage et sur ce vers quoi il peut aller, en tant que ressource pour le développement durable des territoires.

Elevage et développement territorial | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière