Tous les textes des 3R

Actualité

Bovins à viande | Génétique | Traçabilité

Gènes de la coloration des races bovines allaitantes françaises. Perspective d’application à l’identification des produits

ROUZAUD F. (1), OULMOUDEN A. (1), PETIT J.M. (1), LEVEZIEL H. (2), JULIEN R. (1)

(1) Biotechnologie, Faculté des Sciences, 87060 Limoges Cedex

(2) INRA, 78352 Jouy-en-Josas Cedex

RESUME

La couleur de la robe des bovins résulte pour l’essentiel des interactions s’établissant entre les allèles de cinq gènes. L’un d’entre eux, le gène extension code un récepteur membranaire du mélanocyte, long de 317 acides aminés, qui peut lier l’hormone α-MSH(couleur brun/noir) ou la protéine agouti (couleur rouge/jaune). Nous avons réalisé le clonage et le séquençage du gène extension chez six races françaises allaitantes. Les races Aubrac, Blonde d’Aquitaine, Charolaise, Limousine et Salers possèdent en commun un récepteur tronqué (155 acides aminés) dû à la délétion de la guanine en position 310. En revanche, la race Gasconne possède un récepteur normal de 317 acides aminés. Basé sur ces informations, un test d’identification des produits carnés issus d’animaux possédant ou non la délétion G310 peut être mis en oeuvre. La poursuite des études sur les autres gènes de la coloration aboutira à la définition d’un profil génétique spécifique de chaque race bovine.

Bovins à viande | Génétique | Traçabilité

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière