Tous les textes des 3R

Qualité de la viande

Bovins à viande | Bovins laitiers | Qualité des produits | Qualité viande

Mise en évidence de facteurs métaboliques responsables du persillage de la viande de boeuf : comparaison de races et de régimes.

D. BULTOT (1),C. JURIE (2), I. DUFRASNE (3), L. ISTASSE (1), J-F HOCQUETTE (2)

(1) Service de Nutrition et (3) Station expérimental, Faculté de Médecine Vétérinaire, Université de Liège, Belgique

(2) INRA, Unité de Recherche sur les Herbivores, Theix, 63122 St-Genès- Champanelle, France

INTRODUCTION

Jusqu’a présent, les races bovines à viande ont été sélectionnées essentiellement sur leur conformation et leur potentiel de croissance. Toutefois si la race cularde Blanc Bleu Belge (BBB) a la réputation de fournir une viande tendre et diététique, sa faible teneur en lipides intramusculaires se révèle être un désavantage en terme de flaveur. Pour cerner ce problème, il est important de comprendre les mécanismes biologiques qui
contrôlent le dépôt de lipides intramusculaires. Et parmi ces mécanismes, quel est le rôle joué par le type métabolique musculaire (glycolytique vs oxydatif) dans l’équilibre entre le catabolisme et le stockage des lipides. Le but de cette étude est donc de rechercher les caractéristiques métaboliques du muscle associés à la variabilité des teneurs en lipides intramusculaires induite par des facteurs génétiques ou nutritionnels.

Bovins à viande | Bovins laitiers | Qualité des produits | Qualité viande

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière