Tous les textes des 3R

Parasitisme

Caprins | Parasitisme | Santé animale

Efficacité des tanins condensés contre les trichostrongles chez la chèvre.

V. PAOLINI, PH. DORCHIES, H. HOSTE

UMR 959 INRA/ENVT-Physiopathologie des Maladies Infectieuses et Parasitaires des Ruminants,
Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - 23, chemin des Capelles - 31076 Toulouse Cedex 3

INTRODUCTION

Les strongles provoquent, chez les petits ruminants, des perturbations physiologiques engendrant des pertes économiques importantes. Le principal moyen pour lutter contre ces infections est les anthelminthiques. Cependant, certains problèmes se posent quant à leur utilisation. Les populations de nématodes parasites deviennent de plus en plus résistantes à ces substances et la prévalence des résistances augmente avec le
temps. Il devient donc nécessaire de s’orienter vers des méthodes de lutte alternative ou complémentaire aux anthelminthiques. Chez le mouton, des études effectuées en conditions naturelles (Niezen et al.,1998) ou expérimentales (Athanasiadou et al.,2000) suggèrent que les tanins condensés ont un effet négatif sur les infections par les nématodes parasites. Il n’existe aucune donnée comparable chez les caprins, en dépit de certaines différences physiologiques entre les deux espèces hôtes. De ce fait, nous nous sommes intéressés à I’effet des tanins condensés sur le parasitisme de caprins infestés expérimentalement par les 2 espèces les plus fréquentes en France : Teladorsagica circurncincta et Trichostrongylus colubrformis.

Caprins | Parasitisme | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière