Tous les textes des 3R

Parasitisme

Bovins à viande | Parasitisme | Santé animale

Strongyloses gastro-intestinales en élevage allaitant vendéen. Enquête épidémiologique et proposition d’un méthode de type HACCP.

A. CHAUVIN (1), J.M. QUILLET (2), 0. CARTRON, (1), S. RENAULT (1), RESEAU GTV VENDEE (2)

(1) UMR ENVN/ INRA 1034 Interactions hôte-parasite-milieu, Ecole nationale vétérinaire, Atlanpole - La Chantrerie, BP 40706, F-44307
Nantes cedex 03.

(2) GTV Vendée, Rue Galliéni, 85000 La Roche sur Yon.

RESUME

Deux enquêtes épidémiologiques ont été réalisées dans 6 puis 39 élevages allaitants vendéens en 1999 et 2000 respectivement. Le niveau d’infestation par les strongles digestifs a été évalué par comptage de larves L3 dans l’herbe, coproscopies et dosage de pepsinogène plasmatique chez des animaux de première et deuxième saison de pâture. Le risque de strongylose apparaît très limité au printemps alors que l’infestation d’automne est souvent massive. Un plan de prévention de type HACCP (Hazard Analysis Control of Critical Point) est proposé. Il consiste en une identification et un contrôle de points critiques par analyse du système d’élevage et évaluation du niveau de contamination de l’élevage à la mise à I’herbe, en juillet et à la rentrée à l’étable avec des outils validés. Il permet d’optimiser les intrants d’antiparasitaires dans l’élevage.

Bovins à viande | Parasitisme | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière