Tous les textes des 3R

Pathologie

Bovins à viande | Conduite d’élevage | Economie | Santé animale

Impact économique des troubles respiratoires des veaux non sevrés en système allaitant naisseur-engraisseur de race Charolaise.

S. ASSIE (1), J. M. BOUET (2), H. SEEGERS (1), J. M. QUILLET (3)

(1) UMR ENV Nantes-INRA Gestion de la Santé Animale, ENV Nantes, BP 40706, 44307 Nantes Cedex 03

(2) Réseau d’Elevage Pays de la Loire et Deux-Sèvres, Chambre d’Agriculture de la Vendée

(3) Union Régionale des Groupements Techniques Vétérinaires des Pays de la Loire

RESUME

Le but de l’étude était de quantifier les répercussions sur le revenu associées aux maladies respiratoires des veaux non sevrés. Des données concernant les traitements, la mortalité et les retards de croissance ont été collectées dans 156 exploitations de septembre 1999 à mars 2000. L’échantillon ne comportait que des exploitations en race pure charolaise avec plus de 30 vêlages par an. La modélisation économique a été réalisée en considérant une exploitation-type « naisseur-engraisseur intensif en race Charolaise » (60 vaches ; revenu annuel net autour de 126 Kf). L’incidence moyenne des troubles respiratoires a été de 2,52 cas pour 1000 veaux-jours exposés. Le taux de Iétalité, le taux de retard de croissance grave et le taux de retard de croissance
modéré ont été respectivement de 6,O %, 7,2 % et de 2,7 % chez les animaux traités. Cinq groupes d’exploitations ont été identifiés : (1) : incidence nulle ; (2) : incidence très faible ; (3) : incidence modérée ; (4) : incidence forte et fréquence des conséquences graves nulle ou modérée ; (5) : incidence forte et conséquences graves fréquentes. Ces groupes représentaient respectivement 21, 22, 17, 28 et 12% des exploitations. Les répercussions économiques n’étaient importantes que pour le dernier groupe : l’impact négatif sur le revenu y était de l’ordre de 20 %. Dans les exploitations suivies, la vaccination contre le virus respiratoire syncytial (RSV) était souvent pratiquée. Elle n’était pas associée à une fréquence de traitements plus faible. Les pratiques détaillées de réalisation des vaccinations, leur efficacité et leur intérêt économique seraient à préciser.

Bovins à viande | Conduite d’élevage | Economie | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière