Tous les textes des 3R

Pâturage

Alimentation | Bovins laitiers | Pâturage

Intérêt d’un apport de concentré ou de foin chez les vaches laitières au pâturage en zone de demi-montagne.

L. DELABY (1), D. POMIES (2)

(1) INRA - UMRPL 35310 Saint Gilles

(2) INRA - URH 63122 Theix - St Genès Champanelle

INTRODUCTION

Au pâturage, l’efficacité du concentré est désormais proche de 1 kg de lait par kg de MS de concentré consommé. L’apport de concentré s’accompagne d’une baisse du taux butyreux (TB) et d’une augmentation du taux protéique (TP), de respectivement -0,30 à -0,45 g / kg et de + 0,25 g / kg (Delaby et al., 2001 et 2003). Ces réponses restent linéaires jusqu’à la dose de 6 kg de concentré et ne varient pas entre vaches lors d’un apport constant de concentré au troupeau. Afin de confirmer ces résultats obtenus sur des pâturages de plaines et d’évaluer l’intérêt d’un apport limité de foin au pâturage, 3 expériences (100 jours) ont été conduites en moyenne montagne (1000 m d’altitude) sur le domaine INRA des Monts Dore (63 - Orcival).

Alimentation | Bovins laitiers | Pâturage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière