Tous les textes des 3R

Pâturage

Bovins laitiers | Ingestion | Pâturage

Prévoir l’ingestion d’herbe et la production des vaches laitières : GRAZEIN, un modèle pour raisonner l’alimentation au pâturage.

R. DELAGARDE, P. FAVERDIN, C. BARATTE, J.L. PEYRAUD

UMR INRA-Agrocampus Production du Lait, F-35590 Saint-Gilles

RESUME

Contrairement à l’alimentation avec des fourrages conservés, les outils pour gérer l’alimentation au pâturage sont encore rares. Un modèle de prévision de l’ingestion et de la production laitière des vaches au pâturage (GRAZEIN) a été développé comme base d’un logiciel d’aide à la gestion du pâturage (GRAZEMORE). L’ingestion volontaire d’herbe verte est d’abord calculée comme si elle était distribuée à l’auge. Cette première étape utilise un sous-modèle basé sur le système des Unités d’Encombrement, en prenant en compte la capacité d’ingestion des vaches, l’ingestibilité de l’herbe et la substitution herbe / compléments. Le modèle de la capacité d’ingestion tient compte du potentiel de production laitière au pic de lactation, des stades de lactation et de gestation, du poids vif, de la note d’état, des réserves corporelles en début de lactation et du bilan azoté de l’animal. L’ingestion d’herbe au pâturage est ensuite calculée en proportion de l’ingestion volontaire à l’auge, en prenant en compte la quantité d’herbe offerte et la biomasse en pâturage tournant, la hauteur de l’herbe en pâturage continu et le temps d’accès journalier à la pâture dans les deux systèmes de pâturage. Les nombreuses simulations réalisées et une validation externe réalisée avec des données expérimentales européennes montrent que le modèle est robuste et suffisamment précis dans une large gamme de pratiques d’alimentation et de gestion du pâturage.

Bovins laitiers | Ingestion | Pâturage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière