Tous les textes des 3R

Systèmes d’élevage

Agroécologie | Changement climatique | Ruminants (général) | Systèmes d’élevage

Les systèmes d’élevage agroécologiques : une caractérisation pragmatique croisant la zootechnie avec les sciences humaines

CREMILLEUX M. (1), CAYRE P (2), RIGOLOT C. (3), MARTIN B. (1), MICHAUD A. (1)

(1) Université Clermont Auvergne, INRAE, VetAgro Sup, UMR Herbivores, F63122 Saint Genès Champanelle, France
(2) Ministère de l’Agriculture, Direction Générale de la Recherche et de l’Enseignement, UMR Territoires AgroParisTech, 9
avenue Blaise Pascal, 63171 Aubière, France
(3) Université Clermont Auvergne, INRAE, VetAgro Sup, UMR Territoires, F63122 Saint Genès Champanelle

RESUME - L’élevage fait aujourd’hui face à des crises sociales et climatiques importantes qui remettent en question les systèmes d’élevages actuels et appellent une transition majeure vers des pratiques plus durables. Les modèles agroécologiques sont une réponse à ces crises puisqu’ils reposent sur la limitation des impacts négatifs des pratiques agricoles sur l’environnement. Cependant il est nécessaire de comprendre ce qu’implique un tel changement de système sur les aspects biotechniques et humains. Une étude a été effectuée auprès de fermes, se revendiquant en agroécologie, dans l’objectif d’analyser le fonctionnement de ces systèmes d’un point de vue technique, économique et de comprendre la vision des éleveurs. Pour cela, 11 fermes en productions ovines, bovines laitières et/ou allaitantes du Massif central ont été enquêtées courant 2018 via une approche pragmatique. Cela permet d’enquêter les systèmes de fonctionnement, de décision et de porter une attention particulière aux arrières plans et rapports avec la nature. D’un point de vue technique, l’ensemble des pratiques mises en oeuvre sur les fermes ont été recensées, avec les indicateurs utilisés. Les données économiques des fermes ont été intégrées. L’analyse sociologique a consisté à comprendre la manière dont les éleveurs voient et interprètent leur environnement, i.e. leur vision du monde. Ce travail a mis en évidence que les systèmes agroécologiques réalisent des pratiques de gestion particulières. La gestion de la fauche est adaptée chaque année de manière à permettre un équilibre de la parcelle en terme de production, de qualité des fourrages et de biodiversité. De plus des nouveaux repères, basés par exemple sur la stabilité du rumen ou la fibrosité des fourrages, sont utilisés pour conduire les systèmes d’élevage et fourrager. Un diagnostic d’alimentation reposant sur l’analyse des signes des animaux est mis en place pour construire les rations. L’ensemble de ces pratiques assurent selon les éleveurs la diversité des prairies, une bonne santé du troupeau et une meilleure résilience. Cette évolution technique s’accompagne d’une évolution de la vision du monde des éleveurs. Le rapport entre l’Homme et la nature, des éleveurs enquêtés, change au cours de la transition agroécologique : l’animal ou la prairie sont observés plus attentivement et considérés autrement, la nature pouvant être dotée d’une intériorité similaire à celle de l’Homme. Au sein du fonctionnement d’une exploitation agricole, notamment lors de la transition agroécologique, le cheminement personnel de l’éleveur a donc une place toute aussi importante que les évolutions techniques. L’approche pragmatique permet de « mettre ensemble » des données et analyses issues des sciences biotechniques (pratiques, résultats technico-économiques) et des sciences humaines (justification des décisions, rapport à la nature) et donc de mettre en dialogue deux façons de construire la réalité.

Agroécologie | Changement climatique | Ruminants (général) | Systèmes d’élevage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière