Tous les textes des 3R

Compétitivité et Attractivité des filières d’élevage de viande et lait

Bovins laitiers | Compétitivité des filières

Analyse des stratégies novatrices de valorisation dans la filière bovine laitière

BARBE M. (1), RUBIN B. (1), ROUYER B. (2), POULOT M. (3)

(1) Institut de l’Elevage, Ferme Expérimentale de Derval - La Touche - 44590, Derval

(2) Centre National Interprofessionnel de l’Economie Laitière (CNIEL), 42 Rue de Châteaudun – 75009, Paris

(3) Laboratoire Architecture, Ville, Urbanisme, Environnement (LAVUE) - Université Paris Nanterre, 200 Avenue de la République – 92000, Nanterre

RESUME
La rémunération des producteurs laitiers est une problématique ancienne, remise sur le devant de la scène par les Etats Généraux de l’Alimentation en 2017, qui se sont axés au travers de la loi EGALIM (2018) sur la nécessité de redistribuer la valeur dans les filières. Dans ce cadre, et dans un contexte plus global où la consommation des produits laitiers (et notamment le lait liquide) se fragilise, nous observons la multiplication récente de démarches novatrices censées replacer le producteur au centre du système en lui assurant une meilleure rémunération. Cela s’est traduit par la naissance d’une diversité de marques et de gammes de produits laitiers, basées sur des cahiers des charges spécifiques cherchant à répondre aux nouvelles attentes sociétales (produits plus naturels, respectueux du bien-être animal, équitables, etc.). Toutefois, ces stratégies se distinguent fortement, de par leur date de création, l’échelle territoriale concernée ou les acteurs impliqués, mais surtout par les nouveaux gains et coûts induits (d’un point de vue financier mais pas seulement) pour les opérateurs de la filière. Par ailleurs, ces derniers se révèlent plus ou moins impliqués dans ces nouvelles démarches, traduisant alors une reconstruction plus ou moins importante des relations entre producteurs, transformateurs, distributeurs et consommateurs. Cet article traduit les résultats d’une étude s’inscrivant dans ce contexte particulier et ayant conduit à l’analyse de 6 démarches de différenciation (parmi les 59 recensées et classées dans une typologie). Au travers d’enquêtes réalisées auprès des acteurs engagés, ce travail a mené à la réalisation de fiches-techniques spécifiant les caractéristiques des stratégies, mais détaillant aussi la reconfiguration (ou non) des liens entre les opérateurs. Grâce à la modélisation d’une matrice d’analyse comparative et à l’utilisation de schémas en radar, nous avons pu observer une diversité de situations. Plus précisément, bien que ces démarches tendent à s’homogénéiser (notamment sur les paramètres des nouveaux cahiers des charges et sur les types de produits commercialisés), elles se distinguent fortement dans l’implication de l’amont et de l’aval et dans le choix des objectifs ciblés (valoriser le local, répondre aux attentes sociétales, développer des produits avec plus de valeurs, etc.). Plus qu’une simple description, l’article propose aussi une discussion sur cette thématique, en s’appuyant notamment sur une comparaison à l’échelle d’autres pays et sur les évolutions en oeuvre.

Bovins laitiers | Compétitivité des filières

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière