Tous les textes des 3R

Reproduction

Caprins | Effet mâle | Reproduction

L’exposition transitoire des chèvres à des boucs avant « effet male » interfère avec la cinétique de la réponse ovulatoire

BOISSARD K. (1), BRUNETEAU E. (1), BORDERES F. (1), WEYERS E. (1), LAINÉ A.L. (2), FATET A. (2), PELLICER-RUBIO M.T. (2)

(1) INRAE, UE1373 FERLUS, 86600, Lusignan, France

(2) INRAE, UMR85 PRC, 37380, Nouzilly, France

INTRODUCTION
L’effet bouc est l’introduction volontaire de mâles sexuelle-ment actifs au sein d’un groupe de chèvres au repos sexuel, dans le but d’induire et de synchroniser les ovulations hors saison sexuelle. Pour réussir l’effet bouc, il est préconisé une séparation préalable des mâles et des femelles et l’utilisation d’1 bouc pour 10 chèvres. En élevage, les capacités d’héber-gement parfois limitées à un seul bâtiment et le nombre limité de boucs peuvent nécessiter une mise à la reproduction par lots successifs, rendant difficile l’application de ces recom-mandations. L’objectif était d’étudier si la présence transitoire de boucs dans un bâtiment, en contact direct ou à proximité des chèvres, pouvait interférer avec la réussite d’un effet bouc.

Caprins | Effet mâle | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière