Tous les textes des 3R

Reproduction

Caprins | Effet mâle | Reproduction

Une rotation de plusieurs boucs sexuellement actifs améliore la réponse à l’effet bouc

BOISSARD K. (1), BRUNETEAU E. (1), BORDERES F. (1), WEYERS E. (1), RANGER B. (1), RIQUET N. (1), BRIFFAUD F. (1), LAINÉ A.L. (2), FATET A. (2), PELLICER-RUBIO M.T. (2)

(1) INRAE, UE1373 FERLUS, 86600, Lusignan, France

(2) INRAE, UMR85 PRC, 37380, Nouzilly, France

INTRODUCTION
L’emploi de boucs sexuellement actifs est nécessaire pour réussir la reproduction hors saison sexuelle par effet bouc (Flores et al 2000). L’activité sexuelle d’un bouc est associée à des niveaux de testostérone plasmatique élevés, une semence de qualité et un comportement sexuel bien exprimé (libido). Or, des boucs sexuellement actifs mais sédatés (ne pouvant donc pas exprimer leur libido) ne sont plus capables de stimuler l’activité ovulatoire des chèvres (Martínez-Alfaro et al. 2014). L’objectif était d’étudier l’influence du niveau de libido et du renouvellement quotidien de boucs sexuellement actifs sur la réponse de chèvres de race Alpine à l’effet bouc.

Caprins | Effet mâle | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière