Tous les textes des 3R

Efficience et Résilience alimentaires

Bovins laitiers | Efficience alimentaire | Génétique

Les acides aminés ramifiés : des signaux sous-jacents aux différences d’adaptation métabolique entre lignées génétiques de vaches Holstein en pâturage

JORGE-SMEDING E. (1), ARMAND-UGON D. (2), MENDOZA A. (2), CARRIQUIRY M. (1), ASTESSIANO A.L. (1)

(1) Facultad de Agronomía, Universidad de la República. Montevideo – Uruguay.

(2) Estación Experimental INIA La Estanzuela. Instituto Nacional de Investigación Agropecuaria. (INIA) Colonia – Uruguay.

INTRODUCTION
Dans les systèmes laitiers basés sur le pâturage, le stress associé au début de la lactation est augmenté par la variabilité qualitative et quantitative des pâturages, et la variabilité climatique. Dans ce contexte, il s’avère essentiel de choisir des vaches bien adaptées. Le génotype joue un rôle incontestable sur la capacité d’adaptation (Delaby et al., 2009) par son effet sur la partition de nutriments, qui constitue la base physiologique des stratégies adaptatives. Néanmoins, les mécanismes métaboliques sous-jacents ne sont pas clairement identifiés. Notre objectif était d’étudier l’effet de la ligne génétique Holstein [américaine, (HA), sélectionnée pour la production de lait vs néo-zélandaise (HNZ), sélectionnée pour la concentration des matières utiles du lait et la fertilité] sur des paramètres métaboliques, et le métabolome plasmatique dans des conditions de pâturage.

Bovins laitiers | Efficience alimentaire | Génétique

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière