Tous les textes des 3R

Efficience et Résilience alimentaires

Bovins laitiers | Complémentation | Efficience alimentaire

Performance de lactation des vaches laitières nourries de quantités croissantes de méthionine microencapsulée

GRILLI E. (1) (3), PARATTE R. (2), FLISI S. (2), PIVA A. (1) (2)

(1) DIMEVET, University of Bologna, Bologna. Italy

(2) Vetagro S.p.A., Reggio Emilia, Italy

(3) Vetagro Inc, Chicago, IL. USA.

INTRODUCTION
La méthionine est le premier acide aminé limitant pour les vaches laitières et la lysine est le deuxième. En équilibrant les régimes des ruminants, ces deux acides aminés augmentent l’efficacité de la conversion des protéines non dégradables dans le rumen et des protéines métabolisables en protéines du lait en minimisant le gaspillage d’azote alimentaire (Schwab, 2012). Pour maximiser le rendement et la teneur en protéines du lait, le rapport lysine:méthionine devrait être d’environ 2,7:1, mais les besoins en acides aminés des vaches laitières à haute production peuvent être supérieurs à ce que peuvent fournir les protéines brutes alimentaires et microbiennes. Cependant, les acides aminés libres (AA) sont principalement dégradés dans le rumen. Pour être disponibles et absorbables dans le duodénum pour le métabolisme, elles doivent être administrées sous une forme protégée. Les acides aminés rumino-protégés sont une stratégie rentable pour répondre aux besoins de l’animal (Schwab et Whitehouse, 2010). Par conséquent, les objectifs de l’étude étaient de déterminer les performances de lactation des vaches laitières nourries avec de la méthionine rumino-protégée (RP-MET ; Timet®, Vetagro, Italie).

Bovins laitiers | Complémentation | Efficience alimentaire

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière