Tous les textes des 3R

Itinéraires de production

Bovins à viande | Conduite d’élevage

Perspectives pour une production à l’herbe de jeunes boeufs Charolais en Bourgogne.

R. DUMONT (1), J. AGABRIEL (2), F. BECHEREL (3), Y. DURAND (4), J. P. FARRIE (5), D. MICOL (2), F. PICHEREAU (3), P. PIERRET (1), J. RENON (6), J. ROUDIER (7)

(1) ENESAD 26 Boulevard Docteur Petitjean BP 87999 21079 Dijon Cedex

(2) INRA Unité de Recherche sur les Herbivores Theix 63122 Saint-Genès-Champanelle

(3) Institut de l’Elevage Ester BP 6921 87069 Limoges Cedex

(4) Chambre d’Agriculture 59 rue du 19 mars 1962 BP 522 71010 Mâcon Cedex

(5) Institut de l’Elevage 6 rue de Lourdes 58000 Nevers

(6) Ferme Expérimentale La Prairie 71250 Jalogny

(7) Chambre d’Agriculture 1 rue Ravelin BP 80 58000 Nevers Cedex

RESUME

Une étude des conditions de développement, de différenciation et de valorisation d’une viande finie à partir de jeunes boeufs Charolais de 26 mois a été réalisée en Bourgogne en combinant plusieurs approches complémentaires : des enquêtes en exploitation pour caractériser les pratiques d’élevage et de finition, une série d’expérimentations pour définir les itinéraires techniques et pour mesurer les effets d’une castration précoce, une analyse de filière pour évaluer les attentes des entreprises régionales et enfin une simulation de l’intérêt économique pour l’éleveur. Produire un boeuf jeune en valorisant au mieux les fourrages de l’exploitation est techniquement réalisable avec dans certains cas une proportion importante d’herbe dans l’alimentation. La castration dans le jeune âge peut aider à la réalisation de l’objectif, sans préjudice sur le produit et sans perturber l’animal. Ces boeufs produisent des carcasses de 400 à 420 kg, suffisamment engraissées, proches de celles des vaches adultes (à l’exception d’une couleur parfois trop claire). La filière régionale se montre peu intéressée par ce type de produit sauf peut-être en complément des vaches, au printemps en "soudure" ou pour renforcer l’offre de boeufs croisés ou encore dans le cadre d’une marque régionale. Selon les simulations, cette production apporte la même marge au niveau de l’exploitation que le jeune bovin ou le maigre repoussé. Toutefois, il est probable que, sans évolution notable de la conjoncture, les éleveurs ne souhaiteront pas modifier leurs choix actuels de production.

Bovins à viande | Conduite d’élevage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière