Tous les textes des 3R

Environnement

Bovins laitiers | Environnement | GES - gaz à effet de serre | Pâturage

Emissions de méthane entérique en bâtiment, avant et après la traite, chez les vaches laitières durant la saison de pâturage

DALL-ORSOLETTA A.C. (1), DELABY L. (2), LEURENT-COLETTE S. (3), LAUNAY F. (4), RENAND G. (5)

(1) UDESC, Lagès, SC 88520-000, Brazil

(2) INRA, UMR Pegase, 16 Le Clos 35590 Saint Gilles

(3) AGRIAL, 4 rue des Roquemonts 14000 Caen

(4) INRA, Domaine du Pin, Borculo, Exmes 61310 Gouffern en Auge

(5) INRA, UMR Gabi, Domaine de Vilvert, 78352 Jouy en Josas cedex

INTRODUCTION

Les émissions de méthane entérique issues de l’élevage des ruminants, notamment des bovins, représentent une part importante des gaz à effet de serre imputée à l’agriculture (Dollé et al., 2011). La mesure de ces émissions sur un nombre conséquent d’animaux reste un challenge, notamment en période de pâturage. Chez les vaches laitières, la rentrée à l’étable lors des deux traites quotidiennes permet d’envisager la réalisation de mesures ponctuelles grâce à l’utilisation d’appareils « GreenFeed » (GF - C-Lock Inc., South Dakota - USA) en bâtiment.
L’objectif des travaux relatés ci-dessous est de quantifier durant les heures encadrant les deux traites quotidiennes, les émissions de CH4 de vaches laitières Holstein (Ho) et Normande (No) au cours de la saison de pâturage 2017.

Bovins laitiers | Environnement | GES - gaz à effet de serre | Pâturage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière