Tous les textes des 3R

Bien-être animal

Bien-être animal | Comportement | Ovins laitiers

Allaitement artificiel ovin et enrichissement social : un bénéfice potentiel de la présence de brebis adultes sur la santé et le bien-être du jeune

NOWAK R. (1), KRAIMI N. (1), CHAILLOU E. (1), CORNILLEAU F. (1), DEVAUX M. (1), LEVY F. (1), PARIAS C. (1), BOISSY A. (2), BOIVIN X. (2), MIALON M.M. (2), BOUVIER F. (3), GUILLOTEAU L.A. (4)

(1) INRA Val de Loire, UMR85 PRC, 37380 Nouzilly

(2) INRA VetagroSup, UMR1213 Herbivores, 63122 Saint-Gènes-Champanelle

(3) INRA Val de Loire, UE 0332 Bourges-La Sapinière, 18390 Osmoy

(4) INRA Val de Loire, UMR83 BOA, 37380 Nouzilly

RESUME - L’absence de la mère est susceptible d’être source de perturbation pour les agneaux élevés en allaitement artificiel. Cette étude a évalué l’influence de la présence de brebis adultes, afin de pallier partiellement à la privation maternelle, sur le comportement et le bien-être de tels agneaux de leur naissance à l’âge de 5 mois. Trois groupes ont été examinés : agneaux maternés (AM), agneaux élevés en allaitement artificiel standard (AAS), et agneaux élevés en allaitement artificiel en présence de brebis adultes non allaitantes (AAB). Sur le plan comportemental, une préférence pour la mère s’exprime à 1 mois chez les agneaux AM, alors qu’elle se révèle à 2 mois pour les brebis adultes chez les agneaux AAB. L’état de santé des agneaux AM et AAB à 21 jours est meilleur que celui des agneaux AAS, l’arrière train étant moins souillé par les fèces. En début d’allaitement, la croissance est moindre chez les agneaux AAB et AAS que chez les agneaux AM mais les courbes s’inversent entre 30 et 60 jours, et à 5 mois, les agneaux maternés sont les moins lourds. Les analyses microbiologiques des fèces montrent qu’à 7 et 30 jours, la moitié des agneaux sont infectés par Clostridium perfringens, ceux du groupe AM étant les plus touchés (81%). Après sevrage, aucun agneau AM ne reste infecté alors que les autres conservent un pourcentage de positivité élevé ; les groupes AAB et AAS ne diffèrent pas significativement. La majorité des agneaux (69%) répondent à la vaccination contre la chlamydiose mais celle-ci n’est significativement pas affectée par les traitements. Enfin, deux agneaux sont morts dans chacun des groupes en allaitement artificiel. La présence de brebis amenuise donc certains effets négatifs liés à allaitement artificiel ; cette pratique pourrait offrir des pistes intéressantes en terme d’amélioration du bien-être des agneaux.

Bien-être animal | Comportement | Ovins laitiers

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière