Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Bovins laitiers | Ovins à viande

Mesure et prévision de l’ingestibilité des foins de prairies de demi-montagne chez le mouton et la génisse

DEROCHE B. (1, 2), ARRIGO Y. (3), SALIS L. (2), BERNARD M. (4), BARBET M. (4), AOUN M. (1), BAUMONT R. (2)

(1) IDENA, F-44880 Sautron, France

(2) Université Clermont Auvergne, INRA, Vetagro Sup, UMR 1213 Herbivores, F-63122 Saint-Genès-Champanelle, France (3) AGROSCOPE, CH-1725 Posieux, Suisse

(4) INRA, UE 1414 Herbipôle, F-63122 Saint-Genès-Champanelle, France

INTRODUCTION

L’estimation de l’ingestibilité du fourrage est essentielle au rationnement des ruminants. Dans les tables de l’INRA, l’ingestibilité des fourrages de graminées et de légumineuses est mesurée chez le mouton (animal standard – Demarquilly et al., 1995), puis extrapolée aux bovins. En pratique, les relations entre ingestibilité, digestibilité et composition chimique servent à prévoir la valeur d’encombrement des fourrages (Baumont et al., 2018). Ces précédentes relations ont principalement été établies pour des espèces végétales pures ou des associations simples. Dans une prairie riche en espèces, il est admis que les différences inter-espèces peuvent influer sur la valeur alimentaire (Bruinenberg et al., 2002).
L’objectif était de tester 1/ l’extrapolation de l’ingestibilité inter espèce (ovin / génisse) et 2/ la prévision de l’ingestibilité par les critères actuellement utilisés pour des fourrages multiespèces, tels que les foins de prairies de demi-montagnes.

Alimentation | Bovins laitiers | Ovins à viande

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière