Tous les textes des 3R

Reproduction

Relation entre puberté et croissance de la génisse charolaise

COBO E. (1), VINET A. (2), SAPA J. (2), GALLARD Y. (1), DESRAME N. (1), DOZIAS D. (1), PHOCAS F. (2)

(1) INRA, UE326 Domaine expérimental du Pin-aux-Haras, 61310 Exmes, France

(2) INRA, UMR1313 Génétique Animale et Biologie Intégrative, F-78350 Jouy-en-Josas, France

INTRODUCTION

Couramment pratiqué dans les grands pays producteurs de
viande, le vêlage à deux ans permet de réduire les coûts de
production en réduisant d’un an la phase d’élevage
improductive et en augmentant la production de viande par
génisse de renouvellement. En France, cette pratique se
heurte au manque de précocité de nos races à viande
spécialisées dont la sélection pratiquée jusqu’alors favorise
l’obtention d’animaux de format adulte élevé et de
développement plutôt tardif. Si l’âge à la puberté est un
caractère héritable (Mialon et al,. 1999 ; Phocas et Sapa,
2004), sa sélection nécessite une mesure qui ne peut être
réalisée que dans des conditions expérimentales
(observation des chaleurs et dosages de progestérone).
L’analyse du déterminisme génétique doit donc s’orienter
vers la détection de QTL et la recherche de marqueurs qui
puissent être utilisés pour pratiquer une sélection permettant
d’améliorer la proportion de génisses pubères compatibles
avec un premier vêlage à deux ans. C’est l’objet d’un
programme de recherche mis en place depuis 2007 sur les
troupeaux Charolais des domaines INRA du Pin-aux-Haras et
de Bourges.
Notre propos, ici, est de décrire la variabilité de l’âge à la
puberté en relation avec la croissance des génisses
Charolaises.

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière