Tous les textes des 3R

Bien - être des animaux d’élevage

Bien-être - Comportement | Bovins laitiers

Effets de l’accessibilité des abreuvoirs sur la consommation en eau et la production laitière des vaches avec une traite robotisée

CARDOT V. (1), LE ROUX Y. (2), JURJANZ S. (2)

(1) LA BUVETTE, P.A. Ardennes Emeraude, Rue Maurice Périn, 08013 Charleville-Mézières cedex. ? v.cardot@labuvette.fr

(2) INRA-UR AFPA, Université de Lorraine, TSA 40602, 54518 Vandœuvre-lès-Nancy

RESUME

L’objectif de cet essai était de déterminer l’efficacité d’une restriction en eau pour inciter les vaches à fréquenter le robot et d’étudier les effets d’une accessibilité réduite aux abreuvoirs sur la consommation en eau, le bien-être et la production laitière. Le mode de circulation des animaux était de type dirigée et l’installation ne comportait pas de parc d’attente avant le robot. Deux modalités d’accès à l’eau ont été testées. Dans la première (LIB), les 70 vaches avaient accès à deux abreuvoirs individuels positionnés dans la zone de couchage avec des logettes, en complément de deux bacs à niveau constant de 4 places situés dans l’aire d’alimentation. Ainsi, les vaches pouvaient s’abreuver indépendamment de tout passage au robot. Dans la deuxième modalité (RES), les vaches avaient uniquement accès aux abreuvoirs de l’aire d’alimentation et devaient donc franchir le robot pour s’abreuver. L’expérimentation s’est déroulée en trois étapes successives : une première période en configuration LIB, puis une seconde en configuration RES, et enfin un retour en configuration LIB.
L’obligation pour les vaches de s’abreuver uniquement dans l’aire d’alimentation avait tendance à entraîner une baisse de la consommation en eau (LIB1 = 97,7 l/j ; RES = 87,0 l/j ; LIB2 = 91,1 l/j ; p=0,06).
A partir du 80ème jour de lactation, l’accessibilité réduite aux abreuvoirs était à l’origine d’une baisse de la production laitière (LIB1 = 28,7 kg/j ; RES = 28,0 kg/j ; LIB2 = 28,7 kg/j ; p<0,01).
Le nombre de traites quotidiennes (2,64 fois/vache/j) et le nombre total de passages quotidiens au robot (2,68 fois/j) n’étaient pas améliorés par l’obligation pour les vaches de franchir le robot pour s’abreuver.
Ces résultats confirment que dans le cadre d’une circulation dirigée en bâtiment, permettre l’abreuvement des animaux depuis l’aire de couchage est indispensable (en accès libre ou a minima dans le parc d’attente). Autoriser un accès totalement libre aux abreuvoirs dans l’aire de couchage ne réduit pas la fréquentation du robot. Au contraire, cette pratique a tendance à améliorer la consommation en eau des vaches et augmente leur production laitière par rapport à un accès à l’eau restreint uniquement à l’aire d’alimentation.

Bien-être - Comportement | Bovins laitiers

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière