Tous les textes des 3R

Economie

Economie | Ruminants (général)

La volatilité du prix des engrais minéraux et les exploitations d’herbivores

LECUYER B. (1), CHATELLIER V. (1), DANIEL K. (2)
(1) INRA, Département SAE2, UR 1134 (LERECO), rue de la Géraudière, BP 71627, F-44316 Nantes cedex 03
(2) PRES L’UNAM - ESA (Ecole Supérieure d’agriculture), LARESS, 55 rue Rabelais, 49007 Angers
RESUME
Cette communication porte sur la dépendance aux engrais des exploitations françaises et européennes orientées vers les productions d’herbivores. Dans un premier temps, les principaux facteurs explicatifs de la forte volatilité du prix des engrais sont présentés, tout en insistant sur la position d’importateur net de l’Union européenne (UE) pour les matières premières mobilisées dans ce secteur (gaz naturel, minerais de phosphate et potasse). L’analyse des données du Réseau d’Information Comptable Agricole (RICA) sur la période 2000-2010, met en évidence l’évolution des charges en engrais (par hectare et au prorata de la valeur de la production) pour différentes catégories d’exploitations et bassins de production. Il en ressort que, contrairement aux exploitations de grandes cultures, les exploitations d’élevage d’herbivores ont adopté des stratégies visant à limiter l’impact de la hausse récente du prix des engrais par une moindre utilisation d’engrais minéraux (grâce notamment à une meilleure valorisation des engrais organiques). Si les engrais minéraux représentent une faible part du coût de production total des exploitations d’herbivores, notamment pour les plus intensives d’entre elles, la hausse des prix justifie néanmoins une réflexion approfondie sur les techniques agricoles à adopter et sur le degré de spécialisation à privilégier, tant au niveau des exploitations que des territoires.

Economie | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière