Tous les textes des 3R

Aide à la décision en élevage

Aide à la décision en élevage | Ruminants (général)

Une typologie nationale des prairies permanentes : un outil pour caractériser leur potentiel fourrager et leur intérêt environnemental

MICHAUD A. (1, 2, 3), PLANTUREUX S. (2), POTTIER E. (1), FARRIE J-P. (1), LAUNAY F. (1), BAUMONT R. (3)

(1) Institut de l’Elevage, 149 rue de Bercy, 75012 Paris
Adresse actuelle : VetAgro Sup campus vétérinaire de Lyon, 1 avenue Bourgelat, 69280 Marcy l’Etoile
(2) Nancy Université-INRA, UMR Agronomie et Environnement, 2 avenue de Forêt de Haye, 54500 Vandoeuvre les Nancy
(3) INRA, UR 1213 Herbivores, 63122 Saint Genès Champanelle

RESUME - En plus de leur intérêt fourrager (production fourragère à faible coût, …), les prairies permanentes peuvent rendre des services environnementaux : préservation de la biodiversité animale et végétale, puits de carbone, limitation du risque d’érosion, contrôle des inondations ou encore ressource culturelle et esthétique. Cependant, elles sont en diminution du fait d’un faible soutien public par rapport aux cultures, du déficit de connaissances techniques et scientifiques et du manque de diffusion des savoir-faire existants. Afin de montrer et de quantifier les services rendus par ce type de prairie, un programme CASDAR a été mis en place en 2008. Il rassemblait 23 partenaires agricoles des grandes régions herbagères françaises (hors Alpes et région méditerranéenne), l’INRA et l’Institut de l’Elevage. Dans ce cadre, une base de données de 1500 prairies permanentes a été constituée à partir d’enquêtes réalisées dans 78 exploitations d’élevage d’herbivores. Un réseau national de 190 parcelles de prairies permanentes échantillonnées dans cette base, pour représenter la diversité des modes de gestion et des situations agro-climatiques, a fait l’objet d’un suivi pendant deux années. Sur chaque parcelle un relevé botanique complet a été réalisé la première année. La production d’herbe, la composition fonctionnelle de la prairie et la valeur nutritive de la biomasse ont été mesurées à 4 dates au cours de la saison de végétation durant les deux années. Les données de composition botanique et fonctionnelle ont permis de définir 19 types de prairies identifiables à partir d’une clé de détermination simple utilisant des critères caractérisant le milieu (altitude, paramètres du climat…) et les pratiques (mode d’utilisation, fertilisation…). Pour chacun des types, les références quantitatives sur l’évolution saisonnière de la composition fonctionnelle, de la biomasse produite et de la valeur alimentaire sont mises en relation avec les valorisations fourragères possibles. La contribution des différents types de prairies aux services environnementaux liés à la richesse et à la diversité floristique (pollinisation, conservation de la biodiversité) est évaluée. Cette typologie nationale des prairies permanentes constitue un outil pouvant être utilisé dans des démarches de diagnostic agro-environnemental à l’échelle de l’exploitation ou d’un territoire.

Aide à la décision en élevage | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière