Tous les textes des 3R

Systèmes d’élevage

Environnement | Pastoralisme | Ruminants (général) | Systèmes d’élevage

Autonomie et robustesse des systèmes d’élevage en zone périméditerranéenne face aux évolutions de la variabilité climatique

MOULIN C.H. (1), FOREL E. (2), LELIEVRE F. (3)

(1) Montpellier SupAgro, UMR ERRC, 2 place Pierre Viala, 34060 Montpellier cedex 1, moulinch@supago.inra.fr

(2) Chambre d’Agriculture de l’Ardèche, 07000 Privas

(3) INRA, UMR System, 2 place Pierre Viala, 34060 Montpellier cedex 1

INTRODUCTION

Pendant la période estivale (15 mai-15 septembre), la production des prairies et des parcours en climat méditerranéen est faible à nulle (< 1 t MS / ha). Sur la même période en climat tempéré, l’herbe produit couramment 3 à 6 t MS / ha. Dans l’étroite bande de transition (2 à 4° de latitude en plaine), la production d’herbe de la période estivale est très variable entre années et imprévisible. Elle varie de 100 % du potentiel irrigué si l’été est tempéré humide à 0-10 % s’il est de type méditerranéen sec. Cette production chute très vite dans le sens nord-sud. Depuis 1980, le climat méditerranéen s’étend vers le nord à raison de 3 à 5 km par an à altitude fixe. En conséquence, des élevages autrefois en situation tempérée basculent en zone de transition, subissant en même temps une plus grande variabilité et une baisse moyenne de production d’herbe en été.
Dans la phase de diagnostic d’un projet régional visant à sécuriser les élevages face aux contraintes climatiques, nous avons cherché à comprendre quelles sont les stratégies développées par les éleveurs confrontés à ces situations.

Environnement | Pastoralisme | Ruminants (général) | Systèmes d’élevage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière