Tous les textes des 3R

Reproduction

Bovins laitiers | Reproduction | Systèmes d’élevage

Facteurs affectant la production laitière postpartum et l’activité ovarienne des vaches laitières dans les hauts plateaux de l’Ouest du Cameroun

BAYEMI P.H. (1), WEBB E.C. (2), CAVESTANY D. (3), NSONGKA V.M. (1), PERERA B.M.A.O. (4), NGO LIHEP M.L. (5), BRYANT M.J. (6)

(1) Institut de recherche agricole pour le développement, Bambui B.P. 51 Bamenda , Cameroun Email : hbayemi@yahoo.fr

(2) Department of Animal and Wildlife Sciences, University of Pretoria South Africa

(3) Instituto Nacional de Investigación Agropecuaria, INIA La Estanzuela, C.Correos 39173, 70000, Uruguay

(4) University of Peradeniya, Sri Lanka

(5) Université de Dschang, faculté d’agriculture, Cameroun

(6) Department of Agriculture, University of Reading P. O. Box 236, Reading, England

INTRODUCTION

La production laitière au Cameroun a été longtemps soutenue par les bovins traditionnels telles les vaches Gudali, White Fulani, Red Fulani (Bayemi et al, 2005). Des études ont montré un intervalle de vêlage de 448 jours dans les hauts plateaux de l’ouest du Cameroun. Un retour rapide à l’activité ovarienne post-partum est important pour maximiser l’efficacité de reproduction (Butler et Smith, 1989). Il est donc nécessaire d’avoir des informations sur les facteurs menant à une longue période d’anoestrus post-partum afin de pouvoir mener des interventions qui influencent positivement le retour des chaleurs.

Bovins laitiers | Reproduction | Systèmes d’élevage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière