Tous les textes des 3R

Génétique

Bovins à viande | Génétique | Reproduction

Niveaux génétiques et insémination artificielle en troupeaux Charolais : un début de réponse en Lorraine en fonction du système de production

MORHAIN M. (1), JOURNAUX L. (2), BEUMY J.P. (3)

(1) Chambre d’Agriculture de Moselle, 64, avenue André-Malraux, 57045 Metz Cedex 1

(2) Institut de l’Elevage, MNE, 149, rue de Bercy, 75595 Paris Cedex 12

(3) Institut de l’Elevage, ENSAIA, 2, avenue de la Forêt de la Haye, 54505 Vandoeuvre les Nancy Cedex

RESUME

Les performances des troupeaux sont décrites en fonction du type d’animaux mâles commercialisés et de l’utilisation de taureaux qualifiés ("RR3" amtliorateurs pour les performances en ferme de leurs veaux et "RR5" améliorateurs pour les qualités maternelles). Les vendeurs de reproducteurs utilisent plus de taureaux "RR3" que les vendeurs de broutards ou de taurillons. Ils s’en distinguent aussi par un milieu plus favorable à l’expression du potentiel de croissance des veaux et par une attention particulière portée au niveau génétique de leurs vaches. Pour autant, la proportion de vaches issues de taureaux "RR5" est équivalente dans tous les troupeaux. Or, une proportion croissante de grands-pères maternels "RR5", améliore le niveau génétique des vaches pour la croissance, l’allaitement, le développement squelettique et les index de synthèse. C’est aussi ce taux qui influence positivement le niveau génétique des veaux. Enfin, le niveau génétique des pères accouplés à ces vaches progresse pour la croissance, le développement squelettique et les index de synthèse avec l’utilisation des taureaux "RR5" ou "RR3" ; c’est aussi le cas pour le développement musculaire avec l’utilisation des taureaux "RR3".

Bovins à viande | Génétique | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière