Tous les textes des 3R

Économie

Bovins laitiers | Economie

Recette lait et marge alimentaire suivant le mois du vêlage

DERAEDT M. (1), DETHOOR J.P. (2), REVEST P. (1)

(1) Bureau Technique de Promotion Laitière, La Futaie, 72700 Rouillon

(2) Union Laitière de la Meuse, BP 149, 55104 Verdun Cedex

INTRODUCTION

La recette lait moyenne au cours d’une lactation de 305 jours est de 15 centimes supérieure si le vêlage a lieu en juillet plutôt qu’en janvier. Les cinq mois où un vêlage est le moins générateur de recette sont novembre mars et les cinq meilleurs, mai à septembre. Ces résultats sont obtenus par calcul à partir d’une courbe de lactation classique de vaches à haut potentiel et d’une grille de paiement du lait où les prix mensuels les plus élevés, primes de saisonnalité comprises, vont de septembre à décembre et sont de 55 centimes supérieurs aux plus bas, avril, mai et juin. L’impact des taux et du prix de vente du veau n’a pas été pris en compte. Mais il est prévisible que les résultats en auraient encore été renforcés, dans la mesure ou les prix des veaux (et la mortalité) sont meilleurs de mai à septembre et que les meilleurs TB et TP suivent d’assez près les meilleurs prix du lait mensuels. L’approche complémentaire sur les coûts alimentaires (fourrages + concentrés) n’atténue que très légèrement l’intérêt du vêlage d’été. Schéma classique de mise à l’herbe au printemps : toute vache en bénéficie, quelque soit son mois de vêlage : le coût alimentaire moyen sur la lactation n’en est que peu influence.

Bovins laitiers | Economie

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière